Adultes Surdoués-Forum HELIOS (Hpi, Zèbres, hqi...)

La surefficience alcoolique

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Invité le Jeu 9 Mar - 15:54:12

----- a écrit:J'entrevois avec ma sagace perspicacité antédiluvienne que d'aucuns ici, sûrement deux des trois invisibles si ce n'est les trois, commencent à taper sur les nerfs de leurs commensaux, ce que parallèlement leurs commensaux les agacent en proportion, je déplore allègrement cette pente savonneuse que je reconnais les yeux fermés pour l'avoir pratiqué tant de fois, je propose que l'on bannisse immédiatement les deux avérés fauteurs de trouble (en laissant une chance à la troisième) afin que de (j'aime bien afin que de, pas toi, tant pis va niquer ta mère) permettre aux autres membres de moindre importance de s'épanouir timidement en cet espace béni.
Dixit.

chais pas ça veut dire dixit, mais Fitness (Fitna) y conclue par ça, dixit il a dit.
ça fait classe alors jm'en inspire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Invité le Jeu 9 Mar - 15:56:50

Cave canem

ça sonne bien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Invité le Ven 10 Mar - 11:54:10

Celui qui boit …




Celui qui boit, comme a chanté Nicandre,
De l’Aconite, il a l’esprit troublé,
Tout ce qu’il voit lui semble estre doublé,
Et sur ses yeux la nuit se vient espandre.

Celui qui boit de l’amour de Cassandre,
Qui par ses yeux au coeur est ecoulé,
Il perd raison, il devient afolé,
Cent fois le jour la Parque le vient prendre.

Mais la chaut vive, ou la rouille, ou le vin
Ou l’or fondu peuvent bien mettre fin
Au mal cruel que l’Aconite donne :

La mort sans plus a pouvoir de garir
Le coeur de ceux que Cassandre empoisonne,
Mais bien heureux qui peut ainsi mourir.

Pierre de Ronsard, Les meslanges

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Invité le Ven 10 Mar - 11:55:11


Chanson A Boire




Philosophes rêveurs, qui pensez tout savoir,
Ennemis de Bacchus, rentrez dans le devoir:
Vos esprits s’en font trop accroire.
Allez, vieux fous, allez apprendre à boire.
On est savant quand on boit bien:
Qui ne sait boire ne sait rien.

S’il faut rire ou chanter au milieu d’un festin,
Un docteur est alors au bout de son latin:
Un goinfre en a toute la gloire.
Allez, vieux fous, allez apprendre à boire.
On est savant quand on boit bien:
Qui ne sait boire ne sait rien.

Nicolas Boileau, Poésies

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Izo le Ven 10 Mar - 11:58:08

An hini a zo mestr d’e sec’hed
zo mestr d’e yec’hed

(Celui qui est maître de sa soif
est maître de sa santé)

Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Invité le Ven 10 Mar - 11:59:17

Poivrot



Eh ben ! oui, j’ suis bu. Et puis, quoi ?
Que qu’ vous m’voulez, messieurs d’la rousse ?
Est-ç’ que vous n’aimez pas comm’ moi
Àvous rincer la gargarousse ?

Voyez-vous, frangins, eh ! sergots,
Faut êt’ bon pour l’espèce humaine.
D’vant l’ pivois les homm’s sont égaux.
D’ailleurs j’ai massé tout’ la s’maine.

(Tu sais, j’ dis ça à ton copain,
Pa’ç’que j’vois qu’ c’est un gonç’ qui boude.
Mais entre nous, mon vieux lapin,
J’ai jamais massé qu’à l’ver l’coude.)

Après six jours entiers d’turbin,
J’ me sentais la gueule un peu sale.
Vrai, j’avais besoin d’ prend’ un bain ;
Seul’ment j’l’ai pris par l’amygdale.

J’ sais ben c’ que vous m’ dit’s : qu’il est tard,
Que j’ baloche et que j’ vagabonde.
Mais j’ suis tranquill’ j’ fais pas d’pétard.
Et j’ crois qu’ la rue est à tout l’ monde.

Les pant’s sont couchés dans leurs pieux,
Par conséquent je n’ gên’ personne.
Laissez-moi donc ! j’ suis un pauv’ vieux.
Où qu’ vous m’emm’nez, messieurs d’la sonne ?

Quoi ? vrai! vous allez m’ ramasser ?
Ah ! c’est muf! Mais quoi qu’on y gagne !
J’m’en vas vous empêcher d’pioncer.
J’ ronfle comme un’ toupi’ d’All’magne.

Jean Richepin, La chanson des gueux, 1881

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Invité le Ven 10 Mar - 12:04:18

J'entends dire que les amants du vin seront damnés.
Il n'y a pas de vérités, mais il y a des mensonges évidents.
Si les amants du vin et de l'amour vont en Enfer,
alors, le Paradis est nécessairement vide.



Boire du vin et étreindre la beauté
Vaut mieux que l’hypocrisie du dévot ;
Si l’amoureux et si l’ivrogne sont voués à l’Enfer,
Personne, alors, ne verra la face du Ciel. (?)



Au printemps, je vais quelques fois m' asseoir à la lisière d' un champ fleuri
Lors qu' une jeune belle fille m' apporte une coupe de vin, je ne pense guère à mon salut
Si j' avais cette préoccupation, je vaudrais moins qu' un chien .



Lève haut la coupe, comme les calices des tulipes à Nauroz,
Et si celui au visage de lune a du temps à perdre,
Bois glorieusement à longs traits, car le Temps brutal
T'abattra sans somation.



(Khayyâm)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Izo le Ven 10 Mar - 12:21:33

le bistre sur le zinc
Ou la bouteille ?
Derrière le perco
Je titube la tête en fête

J'étrangle le perroquet
jusqu'à la lie
et compose des chants jolis

Je vise la surefficience
Et me pistache le neurone
Pour côtoyer les trous noirs

Je m'enfonce dans le bazar
Bouscule le E et le M
Dis bonjour à C au carré
que je vois double forcément

Einstein et Godel m'appellent Etienne
"A la tienne A la tienne" hurlent-ils
Lèvent leur univers au ciel
Et l'entrechoque à ma terre basse

Enjuponnés nous causons cantique
Fadés on chante des cantiques
Bach et Bohr s'embrassent
Étienne et moi nous nous étreignons

Un ADN nouveau est né
Et nous voilà faits
On tourbillonne dans nos verres
La bouteille est notre satellite

On nous propose un jus de grenouille
Pour rentrer dans le rang
Nous optons pour un casse poitrine
et un tango

Nos atomes se dilatent
On s'allie à l'universelle condition
A toucher du doigt enfin
la tant convoitée surefficience alcoolique

Marchelle Sharpe (1898-1927)





Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Invité le Ven 10 Mar - 12:24:16

Izo a écrit:    An hini a zo mestr d’e sec’hed
   zo mestr d’e yec’hed

   (Celui qui est maître de sa soif
   est maître de sa santé)

An hini a elbed e sec'hed
A elbed e yec'hed.







Gna gna gna


Neb a gar re ar gwin
A ev dour a-benn ar fin
Qui aime trop le vin boit de l'eau à la fin.

Muioc'h a dud a lazh ar gwin
Eget na bare ar medisin
Le vin tue plus de monde que n'en guérit le médecin.

Neb zo re vignon d'ar gwin mat
Zo enebour da vab e dad.
Qui est trop ami du bon vin est ennemi du fils de son père.

Ar wreg, an arc'hant hag ar gwin
O deus o mad hag o binim.
La femme, l'argent, le vin, ont leur bon côté et leur venin.

Karet ar merc'hed hag ar gwin
A denn peurvuiañ da wall fin.
Aimer les femmes et le vin mène généralement à mauvaise fin.


Ceci dit j'aime bien leurs proverbes,
voir ce superbe petit site
http://www.kervarker.org/fr/proverbs_01_raklavar.html

Viens de me rendre compte que louf (= vesse soit pet sans bruit et malodorant, différent de pet claquant donc) vient du breton,
ainsi que pezh pour argent (pièce).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Invité le Ven 10 Mar - 12:29:48

Merci IZO, pourrais-tu dès lors demander à Nostre Admine de bien vouloir réintégrer ce fil en son emplacement légitime ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Izo le Ven 10 Mar - 12:37:02

----- a écrit:Merci IZO, pourrais-tu dès lors demander à Nostre Admine de bien vouloir réintégrer ce fil en son emplacement légitime ?

tu es sur sur efficient dis moi, tu veux déplacer un fil ????
Mon état me permet à peine te tapouiller sur mon clavier, la terre bouge trop. Déplacer un fil ... dingue.
Pour le mettre où ? (déjà en mon fors intérieur me vient une réponse qu'aurait pu faire QCVD ou VCDQ ou enfin quoi... )
dis moi et je ferai.
avatar
Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Points : 715
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Invité le Ven 10 Mar - 12:44:22

Mais comment veux-tu faire puisque il faut pour cela des droits d'administration, d'une, que tu n'as pas (me parle pas de ton fors c'est dégueu),
et ensuite c'est l'ADMIN Ier Imperatoresse qui l'a bougé, de deux, de là où que j'l'avais mis à sa nativité, dans le passionnant sous-forum de la surefficience intellectuelle, pour le déplacer tout de go sans mon illustre approbation, mais au contraire en ignorant mes rouspétances répétées de gamin surchiant qu'on prend jamais zo sérieux la vie c'est trop injuste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Cyclopède le Sam 25 Mar - 18:10:15

Je ne connais personne qui sache parler de l'alcool. Sauf ceux qui parlent sous alcool.
avatar
Cyclopède
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 400
Points : 701
Date d'inscription : 01/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par marieba le Sam 1 Avr - 17:02:22

Je parlerais de la bibine d'une façon moins poétique que vous.

Il y a dans ma famille, plusieurs cas de leveurs de coudes (sincérement,je ne sais pas si l'on peut vraiment parler d'alcoolisme).Et cela fait des dégats considérables, un de mes proches a le pancréas quasi détruit.

L'alcool détruit les familles,sépare les couples.C'est illusoire que d'essayer d'avoir un échange avec une personne ivre, et la violence latente que je perçois dans ces moments là m'effraie.

Dans mon adolescence, j'ai eu une période (entre 14 et 15 ans),où je me forçais à boire pour "faire genre...",surtout que je ne fréquentais que des amis plus âgés que moi.

Je mélangeais des cannettes de bière avec du whisky, et je buvais ça le plus vite possible,le but étant que l'ivresse arrive au plus rapidemment. Avec l'alcool, j'arrivais à parler, à rigoler, cela me donnais une assurance qu'en réalité je ne possédais pas.

Bien sur que je détestais ça...le goût, l'odeur, tout.Après mes cuites, j'étais malade pendant 2 jours.

Mon frère est lui,certainement un surdoué,bien qu'il fasse un boulot minable, mais son penchant pour la "dive bouteille",lui a fermé pas mal de portes.

Aujourd'hui, rien que sentir l'odeur du wisky me fait vomir,les réunions de famille me font un neud dans l'estomac.

J'aimerais tellement que les gens puissent faire la fête sans se mettre la tête à l'envers.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 382
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Vive le Sam 1 Avr - 17:16:34

Depuis que je fréquente zc j'ai croisé pas mal de gens avec des rapports à l'alcool excessifs. Dans tous les cas, il s'agissait au depart d'un anxiolytique, d'une boisson qui apaise les souffrances, met les pensées dans un coton.
Ces personnes ( dont plusieurs femmes) buvaient ( boivent)seules , il ne s'agit pas d'une association avec la fête dans ce cas, c'est le rôle anxiolytique de l'éthanol qui est recherché. Les lendemains sont très certainement malheureux, ce qui incite à consommer à nouveau pour se détendre. L'alcool agit sur les neuro transmetteurs, c'est un anesthésiant efficace. Mais c'est également tres agressif pour les organes.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2311
Points : 2890
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par marieba le Sam 1 Avr - 17:30:19

Mon conjoint boit pas mal,mais pour lui c'est plutôt "l'ocasion fait le larron".Après...il peut passer plusieurs jours sans boire.

Pour mon frère, c'est différent,il commence la bière (lui,c'est seulement la bière)dès le matin,mais.dans son cas,il y a un mal-être profond.

Mais c'est vrai que l'alcool est anxiolitique, et le meilleur amis des gens anxieux.

J'aimerais beaucoup savoir comment on peut reconnaître un alcoolique?
C'est obligatoirement un individu qui picole tous les jours,ou c'est plus subtil que ça?

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 382
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Vive le Sam 1 Avr - 18:01:28

L'OMC indique 3 verres/jour pour un homme et 2 pour une femme.
J'imagine que le verre est de 25cl et que l'alcool considère est du vin.

Plusieurs critères : etre saoul à chaque sortie, ne pas pouvoir envisager de ne pas boire , conduite en etat d'ébriété, mise en danger de soi , boire des le matin, etc etc
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2311
Points : 2890
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Cyclopède le Sam 1 Avr - 18:53:38

Ben hier soir j'ai méchamment dépassé la dose !
avatar
Cyclopède
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 400
Points : 701
Date d'inscription : 01/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par marieba le Sam 1 Avr - 18:58:34

Bon...en même temp 25cl,c'est vite dépassé...ça fait quoi,3 petites bières.
Si tu emmerdes personne après ça va.affraid

Tu as l'alcool joyeux?? Laughing

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 382
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Cyclopède le Sam 1 Avr - 19:12:17

On fétait (de manière improvisée) nos 28 ans de mariage et nos 35 ans de vie commune. On est tombé sur Philippe, on est allés chez Dave, le bistrot providentiellement en-dessous de chez moi, avec Christiane. Pour commencer j'ai bu 2 pintes et les filles du vin blanc voignier et chambre d'amour. Puis des copains sont arrivés alors on a commandé des demis et d'autres verres de blanc. Là Dave qui m'adore nous a offert une bouteille de champagne de très bonne qualité. Et on a fini avec une ou deux demis. (En écoutant du rock 'n roll)
Puis on a acheté une pizza, donc, bibine pour faire descendre Very Happy
J'ai l'alcool joyeux... Et entraînant ! bounce
avatar
Cyclopède
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 400
Points : 701
Date d'inscription : 01/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par marieba le Sam 1 Avr - 19:16:16

35 ans!
Et bien félicitations a vous deux ! sunny flower

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 382
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Cyclopède le Sam 1 Avr - 19:21:15

Bon, aujourd'hui le plafond est un peu bas, mais ça va.

A ne pas faire: Aller sur le deepweb avec un coup dans le nez, on est capables de choper un million de virus !

Quand j'ai connu ma chérie elle était mineure.

avatar
Cyclopède
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 400
Points : 701
Date d'inscription : 01/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Izo le Sam 1 Avr - 21:41:41

la terre est basse aussi ! quant au deepweb c'est en effet tentant d'y aller !
Quant à vous deux bon anniversaire !
avatar
Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Points : 715
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La surefficience alcoolique

Message par Momosse le Jeu 11 Mai - 10:01:12

Non moi l'alcool ça va, j'écluse effectivement mes quelques bières quotidiennes mais si je n'en ai pas un, deux, trois ou quatre jours à la suite, je ne suis pas affecté par des symptômes liés au manque.
Par ailleurs, étant jeune je me suis mis en coma éthylique 2 ou 3 fois mais c'est trop déplaisant pour moi de ne plus savoir ce que j'ai fait ou pas la veille... c'est dérangeant à ce point que je n'ai plus été dans un tel état d'ébriété depuis mes 22 ans : perdre le contrôle m'est insupportable.
Les clopes par contre, là oui, j'y suis asservi, c'est un fait... et que ça fasse "mauvais genre" de cloper de nos jours m'encouragerait plutôt à poursuivre que le contraire ; juste pour emmerder les-propres-sur-eux-qui-font-là-où-on-leur-dit-de-faire par exemple.
Il y a aussi mon positionnement au monde qui me conduit à me foutre de savoir que ce sont des clous sur mon cercueil que j'ajoute à chaque fois ; comme j'éprouve cette vie comme une purge à subir, 'manquerait plus que ça que je cherche à la prolonger en vivant sainement !
Même mon lymphome s'est fait la malle là où d'autres bouffeurs de verdure (bio) ET sportifs en crèves avec une facilité déconcertante...
Mais bon, je garde espoir qu'une merde définitive abrège sans trop tarder mon passage dans cette zone Wink
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 201
Points : 423
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum