Adultes Surdoués-Forum HELIOS (Hpi, Zèbres, hqi...)

Me voici chez vous

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Mar 4 Avr - 20:57:08

La médiocrité de ma vie? Ce que je désire?
Il n'y a peut-être qu'ici,a vous qui ne me connaissez pas que je pourrais tout raconter,même ce dont personne n'est au courant.

Je le ferait bientôt.Si vous êtes prêts à me lire.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Mar 4 Avr - 21:07:51

Ben quand tu en auras l'envie surtout

Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Djodge le Mar 4 Avr - 21:17:19

Je lirai Marieba, sois en sûre. Smile

Djodge
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 58
Date d'inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Mer 5 Avr - 10:53:42

Pour tout vous raconter, je vais procéder par étapes,sinon cela sera trop long, et je crains que vous n'ayez la patience de tout lire.

Mon enfance :
Nous habitions une maison à la campagne, lorsque je suis née, mon frère avait 15 ans et mes soeurs réspectivement 12 et 9 ans.
Nous vivions très modestement, mon père récupérait des vieilles ferrailles avec son camion.
Mon père à quitté l'école a 14 ans,c'était pourtant un homme a l'intelligence trés vive.Il avait un don naturel pour la musique,il jouait de l'accordéon et du piano sans jamais avoir apris un seule note.
Ma mère la plus adorable des femmes,elle aurait tout donné pour ses enfants.Aujourd'hui, elle est très proche de mon fils,nous habitons avec elle.
Mon père était un homme assez caractériel avec un penchant pour la boisson,il n'était pas violent...non...il n'a jamais levé la main sur personne.Mais il y avait quelque chose en lui qui inspirait le respect.Mon père était extrêmement beau,il ressemblait a un jeune premier Américain des années 50.
J'ai moi, de bons souvenirs de lui,j'étais la petite...sa chouchoute.Il était très dur envers mon frère,mon frère était très brillant,il excellait dans sa scolarité sans efforts.Malheureusement pour lui,pas questions de faire d'études,il a arrêté l'école à 15 ans pour travailler avec notre père.Il devair gagner sa vie et reverser son salaire au chef de famille.
Mon père avait des bizarreries que je retrouve chez moi,chez mon frère et mon fils.Une sensibilité des sens .
A la maison,avec mes frères,mes soeurs et leurs amis,c'était Woodstock...ils vivaient comme les hippies des années 60,avec jimmy Hendrix,Janis Joplin et les Roling Stones en bruit de fond.
A ce propos, je devais avoir 3 ou 4 ans...il y avait une affiche géante de Jimmy Hendrix avec un os qui lui traversait le crâne,sur un mur de leur appartement,à chaque fois que je passais devant cette affiche, j'étais littéralement terrorisée.
Malgrès cet environnement quelque peu marginal,j'étais heureuse au sein de ma famille.
J'ai pourtant des souvenirs durs qui me reviennent parfois par flashs.
Je dois avoir entre 3 et 5 ans, je vois mon père couché par terre en train de convulser et de s'étrangler avec sa langue.Je me souviens que c'est le meilleur ami de mon frère,qui habitait l'appart du bas qui est venu porter secours.
Jusqu'il a peu je n'ai rien dit de cet incident,il y a environ 2 mois je l'ai relaté a ma mère, qui m'a avoué que mon père faisait de graves crises d'épilépsie.
J'étais une gamine solitaire qui n'avais pas d'amis,mon meilleur copain était mon chien,je nous inventais des aventures dont nous étions les héros.
Je pense avec le recul que les autres familles nous trouvais étranges et infréquentables.
J'ai tout de suite détesté l'école, cela ne m'intéressais pas, je passais mon temp à gambader dans la nature avec mon chien.
J'ai bientôt 6 ans,et ma vie insouciante va prochainement prendre fin.

Voilà, c'est fini pour aujourd'hui,je ne sais dans quel but j'écris tout cela,mais je vous remerçie de le lire.



marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Mer 5 Avr - 11:37:42

J'ai lu mariba.

Plongée dans tes souvenirs.

J'attends ta suite. Wink

Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Mer 5 Avr - 19:09:03

J'ai eu très tôt conscience de la mort.Je devais avoir entre 4 et 5 ans quand j'y ai pensé pour la première fois.Je me souviens...j'étais dans le salon en train de manger,et m'est venue l'idée en tête que la mort était une sorte de néant,comme quand on dort et qu'on ne rêve pas.A cette idée j'ai eu une sorte de boule d'angoisse dans la gorge.
Un peu avant mes 6 ans,j'étais à l'école, ce jour là nous avions eu les vaccins.A la sortie, ma soeur et une de ces amies m'attendait...ce qui m'a laissée perplexe car j'étais débrouillarde et indépendante, j'avais l'habitude de faire seule les dix minutes qui séparaient l'école et la maison.
Ma soeur pleurait, quand je lui ai demandé ce qui se passait son amie m'a répondu qu'elle avait mal au ventre.
Arrivées a la maison, j'ai appris la nouvelle...notre père venait de se tuer dans un accident.Ma réaction...j'ai demandé la permission d'aller dehors, je me suis assise sur la balançoire suspendue à un arbre, et j'ai commençé à parler a mon chien,je me souviens lui avoir dit "voilà c'est fini, on ne le reverra plus jamais".
Ce jour là, mon père accompagné de ma soeur la plus âgée, était parti travailler avec son camion.Ils se sont arrêtés, le camion était en pente,mon père et ma soeur en était sortis.Mais le camion s'est mit à rouler en bas de la pente, mon père a essayé de monter à l'intérieur afin de le contrôler, malheureusement il a glissé sous les roues du véhicule en marche et il est mort écrasé.
Je vous passe certains détails, mais ma soeur qui avait 18 ans a assisté à tout ça.
Encore aujourd'hui, elle ne peut pas passer une nuit paisible...des cauchemars atroces ou elle hurle, j'ai souvent été présente...je vous assure que c'est affreux.Mon père avait 42 ans.

Après ce drame, ma mère a décidé de déménager dans une ville ou vivaient ses parents et mon frère.
Mon frère était maintenant l'homme de la famille, il avait 20 ans était indépendant financièrement depuis longtemp, lui et sa femme attendaient leur premier enfant.
A commençé une vie de galère pour ma mère veuve a 39 ans avec 3 filles à charge.Souvent j'étais confiée a mes soeurs ou a ma grand mère tandit qu'elle faisait une centaine de kilomètres par jour pour aller bosser.
Ma soeur la plus jeune sombrait lentement dans la marginalité et la toxicomanie.

Mon histoire n'en ai qu'a son début, je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières car je me doute que certains d'entre vous ont connus des drames.Si vous voulez que je m'arrête, soyez sincères...je comprendrais.


marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Mer 5 Avr - 19:40:21

tu peux te poser ici Mariba, c'est chez toi,des lecteurs bienveillants.
Je te lirai comme je viens de le faire Wink

Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Mer 5 Avr - 20:10:59

Ou pousse les plus belles fleurs de nénuphars?

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 319
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Mer 5 Avr - 20:16:29

Dans des beaux bassins en plein soleil, non pas dans la fange.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Mer 5 Avr - 20:27:33

Pas sûr...nos expériences de vies font ce que nous sommes, parfois on pourrait dire mais pourquoi faut-il avoir vécu le pire pour être le meilleur?
Je ne sais, mon enfance fut douloureuse, et pourtant j'en suis là.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 319
Points : 562
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Mer 5 Avr - 20:28:30

bah chais pas le jour ou tu t'épouses et le jour ou tu divorces c'est un peu, pas trop pareil
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Mer 5 Avr - 20:33:01

Certaines personnes doivent avoir une personalité qui les rendent plus solides pour affronter les coups...perso,je me ressens comme étant hyper fragile.Je plie et je romp.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par EscargotToutChaud le Mer 5 Avr - 21:09:16

Bof, tu sais les capacités de réparation sont variables et puis certains ne se rendent pas compte non plus qu'ils ont été fracassés et font porter leurs problèmes aux autres, traversant la vie sans jamais se remettre en question et donc sans aucune évolution. Avoir été cassé est aussi une opportunité de reconstruire, de refaire des choix différents, en un sens c'est une exploration de ses propres limites, et la connaissance de soi c'est important aussi pour évoluer dans des environnements plus sains pour nous. Le passé est passé, la seule chose qu'il nous reste c'est ce qu'on choisi de faire du présent. Il y a de très nombreuses personnes qui ont été fracassées et pourtant s'en sortent très bien, alors que les mêmes fracas chez d'autres auraient été mortels. Connaître sa fragilité c'est au moins se permettre de cicatriser et de se protéger, quelque part ça peut aussi devenir une force. Je suis plutôt optimiste pour toi, tu sembles être de nature positive malgré tout, et réussir à avoir un certain recul sur les événements.

EscargotToutChaud
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 52
Points : 291
Date d'inscription : 04/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Jeu 6 Avr - 10:53:46

Bon...j'ai commençé,alors il faut finir, pas tout aujourd'hui...je vous rassure.

Nous voici donc installés dans un des quartiers les plus moches de cette petite ville, pas des HLM, non nous sommes en Suisse.
N'empêche que c'était vraimement la cour des miracles, pédophilie,inceste,alcoolisme,etc...etc...je me souviens d'une famille dont le père était un ivrogne,la mère limitée,les 3 enfants retardés mentaux, la fille de cette famille s'amusait a me me courser partout en gueulant.Bien sûr à 7 ans je ne me rendais pas compte que ce n'était pas de sa faute,qu'elle était malade.
Il y avait aussi les voyous qui menaçait les gamines de viol.
J'ai tout de suite détesté cette façon de vivre.
Une des seules choses dont je puisse être satisfaite aujourd'hui, c'est de pouvoir assurer une vie différente pour mon enfant, dans un joli quartier tranquille, avec des amis équilibrés.Je n'aurais pu supporter qu'il vive entouré de fous furieux.

Cela doit être a cette époque que mes crises d'angoisse ont fait leurs apparitions.
Je pensais à la mort et au purgatoire...et tout a coup je n'avais plus de salive, mon coeur battait la chamade, mes jambes ne me portais plus...et je m'effondrais.Avec le recul,je me demande comment les médecins ne se sont jamais posé de questions sur le pourquoi de crises d'angoisse chez une gamine de mon âge.
A l'école je subissais moqueries et harcélements.Tout le monde faisaient des commentaires sur mes soeurs et leurs amis hippies.Même les profs complétement idiots et ignorants.Pourtant j'étais heureuse dans le cocon familiale...mon malheur était a l'extérieur.

Le sujet que je vais aborder maintenant n'est absolument pas pour faire dans le sordide ou la vulgarité,je vais en parler comme cela.s'est passé,je suis.une femme pudique a l'extrême qui a horreur de la vulgarité, justement.Et vous êtes les premiers a qui j'en parle.Sauf a ma meilleure amie qui a vécu la même chose que moi.

Pendant que ma mère travaillait,si mes soeurs ne pouvaient pas s'occuper de moi...j'étais confiée à la garde de mes grands parents.Ma grand mère était une sainte femme très pieuse qui allait à l'église tous les.dimanches.Leur chambre était remplie.de statues et d'images saintes,je n'ai jamais pu y dormir.Ma famille est de religion catholique,moi je n'est jamais été croyante.
Mes grands parents se sont mariés jeunes sans avoir eu d'autres expériences auparavant.Ma grand mère venerait son mari qui le lui rendait bien.
Même si leur quartier était plus tranquille que le nôtre,il y avait aussi des pervers.
Je commencerais par évoquer l'Espagnol d'une cinquantaine d'années qui habitait l'étage du dessous, ce vieil obsédé me trouvait apparement à son goût et essayait de me choper dans les coins.Quand j'étais à la fenêtre et lui à la sienne il levait les yeux vers moi et se masturbait, idem lorsqu'il était dans sa voiture et moi dehors.Comme j'avais une peur panique de l'ascenseur,je prenais toujours l'escalier, souvent il m'attendait et il voulait que je le laisse me toucher il disait qu'il avait envie de moi.Lui et sa femme, battue, avaient un fils gravement attardé qui ne s'exprimait que par des cris,il n'était là que le week end.
Chaque fois que je le croisait avec son fils,il s'arrangeait pour que ce pauvre être aie un contact physique avec moi.Je pense que son esprit malade devait trouver ça exitant.
Je me suis toujours trouvée moche,les gamins de mon âge me le disait avec méchanceté, par contre les ados et les adultes me considérais comme une gamine attirante,et j'attirais des convoitises qui n'étaient pas de mon âge.
Dans cet immeuble, la concierge, une femme aigrie et fragile psychologiquement, avait un fils adolescent.Ce garçon n'avait rien d'un monstre...au contraire il avait un physique avantageux, toutes les filles étaient amoureuse de lui.Moi de mon côté,j'ai tout de suite ressenti instinctivement une sorte de dégoût a son égard.
Notre première rencontre: je me rendais chez mon amie qui habitait au 6 ème étage, lui était au 5 ème.Je l'ai rencontré dans les escaliers,il m'a attrapée et embrassée de force sur la bouche.Ma réaction a été de hurler et la sienne de me gifler violemment.
Voilà le début.
Cela s'est fait progressivement...d'abord des baisers sur la bouche...une main dans ma culotte.
Il a commençé par m'emmener chez lui...où il me forcait a lui faire des "pipes".Désolée...je déteste ce genre de language, mais c'était sa façon de parler.Peu après, j'ai fait connaissance de son "local" quatre murs en béton avec un vieux matelat crasseux,où son père y emmenait également des jeunes filles.Ce local se situait au sous sol près de la buanderie.Maintenant il voulait passer a l'acte sexuel "niquer"comme il le disait.Je vous passerais tout les détails...simplement que je pleurais, je ressentais des douleurs atroces, l'enfer...j'avais 11 ans.
Je ne sais pas pourquoi je laissais faire...il avait instauré une sorte de jeu pervers, a chaque fois que je me laissais faire je gagnais des points, au bout d'un certain nombre de point il me laissais tranquille pour un moment.J'avais honte d'en parler...je ne pouvais pas trouver les mots pour décrire ce qu'il me faisait.
Ma meilleure amie a subi comme moi, mais elle en est tombée amoureuse.j'ai appris plus tard qu'il avait également abusé d'une petite voisine, une gosse de 6 ans.La famille de la petite a volé en éclats...les parents se sont séparés.

Fini pour aujourd'hui...merci de me prêter une oreille attentive.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Cyclopède le Jeu 6 Avr - 11:55:25

Purée. Ça ne m'étonne pas que ça n'aille pas !

Tu devrais vraiment trouver un psy et parler, sinon ça va pourrir à l'intérieur !

Je t'offre toute ma compassion !
flower
avatar
Cyclopède
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 400
Points : 704
Date d'inscription : 01/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Jeu 6 Avr - 12:05:38

Merci,
Mais je vais avouer un truc étrange,jusqu'a il y a peu si on me demandais si j'avais subi des abus, je répondais par la négative.J'étais persuadée d'avoir participer a ces actes,et comme il n'était pas adulte au moment des faits j'avais du mal a considérer cela comme un viol.Il me disais qu'il savait que j'aimais ça.Je n'avais aucune expérience bien evidemment...

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Cyclopède le Jeu 6 Avr - 12:14:36

Tu pourrais même porter plainte. Tes angoisses viennent sans doute du coup d'un stress post traumatique: ça ne s'arrangera pas tout seul. Je n'ai pas d'actions chez les psy, mais consulter dans ton cas c'est vraiment élémentaire, ton hygiène psychique est en jeu !
avatar
Cyclopède
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 400
Points : 704
Date d'inscription : 01/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Jeu 6 Avr - 12:57:49

Porter plainte je ne crois pas, cela s'est passé il y a plus de 30 ans,et je me vois mal parler de ces choses là a mes proches.Pareil avec un psy.
Et cette histoire j'y pense finalement assez peu.Je ne sais pas si tout est lié.Peut-être que d'une façon inconsciente cela a eu une incidence sur le reste de ma vie.Je l'expliquerais plus tard.
Vous ne me connaissez pas ...j'ai fait de vous mes confidents, car je sais que vous avez l'esprit assez large pour ne pas me juger...et que la vie de certains d'entre vous n'a pas été non plus une partie de plaisir.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par EscargotToutChaud le Jeu 6 Avr - 13:20:57

Porter plainte, pas forcément, mais une petite main courante juste pour au moins avoir la reconnaissance par la justice. Je suis allée voir la psychologue de la police dans ma ville, un policier a pris ma main courante, il n'y aura pas de procès, mais au moins, c'est écrit, il y a une trace. La discussion avec la ou le psy peut aussi t'aider à te débarrasser d'une partie des choses. A mon avis ce sera plus efficace en tête à tête que sur un site internet où malgré tout on est super anonymes et on ne peut pas te soutenir comme il se doit, c'est à dire en face à face. Ma démarche est peut-etre un peu particuliere et tu n'as pas forcément les memes besoins que moi mais pense quand meme à tout ça.
Bonne chance !

EscargotToutChaud
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 52
Points : 291
Date d'inscription : 04/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Jeu 6 Avr - 13:38:04

Merci escargot tout chaud,
Désolée que tu aies subi quelque chose de similaire.
Je ne veux pas de pitié...mais j'ai pu mettre en mots ce qui m'est arrivé, c'est dejà pas si mal.Bientôt j'arriverais au terme de mon histoire...après je ne parlerais plus de ça.Je continuerais d'échanger avec vous, mais ne reviendrais plus sur le sujet.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Jeu 6 Avr - 17:44:23

Je t'ai lue, et continuerai.
Tu peux compter sur mon attention.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Jeu 6 Avr - 20:17:21

Cet acte immonde qu'il m'a fait subir a été le dernier.Cela m'a tellement traumatisée que chaque fois qu'il voulait me toucher, je devenais hystérique.Lui même s'est peut-être rendu compte qu'il avait été trop loin, qu'en violant une gamine de onze ans, il avait dépassé les limites.
Il est alors passé à l'obsenité verbale, il faisait des commentaires sur les parties intimes de mon corps devant ses amis...mes copines...il a commençé à me nommer Samy Joe...apparement son héroine préférée de la série Dynasty...il trouvais que je lui ressemblait physiquement.Il disait que j'était une petite Tututu...une petite traînée...en y repensant ça me donne juste envie de pleurer, j'étais tellement loin de ses fantasmes de malade.
Il a eu une idée de génie...comme il fallait bien faire quelque chose de mon physique, et que ce taré avait besoin d'argent, il m'a tout simplement proposé qu'il serait mon "mac" et que nous allions sortir le soir tous les deux...et que je vendrais mon corps à des inconnus.
Quelle imagination perverse pour un gamin de 16 ans!
Je vous rassure...il n'en était bien sûr pas question.
Afin d'éviter de le rencontrer, je ne sortais plus de l'appartement de mes grands parents.Il a fini par se trouver une copine de son âge qui se prêtait a ses fantasmes degueulasses et heureusement, car il me foutais enfin la paix.

Je raconterais la suite et la fin demain.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par EscargotToutChaud le Jeu 6 Avr - 21:16:20

Comme tu le dis, c'est un taré. Et tu es je pense que la bonne voie puisque tu t'autorises enfin à pleurer sur le sort de cette petite fille qui n'y était pour rien !

EscargotToutChaud
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 52
Points : 291
Date d'inscription : 04/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par EscargotToutChaud le Jeu 6 Avr - 21:27:01


EscargotToutChaud
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 52
Points : 291
Date d'inscription : 04/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Jeu 6 Avr - 21:52:17

Tu fais Bien de vider là ton sac .
J'imagine que toutes ces pensées doivent te torturer parfois.
J'offre à l'enfant ces quelques fleurs et envoie tout mon soutien à la femme que tu es devenue.

avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Ven 7 Avr - 10:37:29

Je le voyait de loin en loin,mes grands parents nous ont quittés et je ne suis plus retournée dans ce quartier.J'ai appris par mon amie qu'il habitait toujours dans le coin et avait fondé une famille...

Ma vie sentimentale a été perturbée, j'ai toujours été romantique...fleur bleue et un peu coeur d'artichaud, mais je tombais amoureuse d'hommes ou de garçons inaccessibles de cet façon tout restait dans l'imaginaire...pas besoin de contact physique.J'avais envie comme tout le monde de vivre une belle histoire...mais je savais bien qu'à un moment ou un autre il faudrait passer à l'acte, pour moi il n'en était pas question, ce qui était sensé être quelque chose de beau entre 2 personnes qui s'aiment n'était pour moi que peur et douleur.
A 18 ans j'ai vécu ma première histoire d'amour, c'était un jeune Indonésien de 25 ans qui faisait une école d'ingénieur.Nous sommes tombés amoureux l'un de l'autre...en lui j'ai trouvé tout ce que je cherchais, la gentillesse, la douceur, la sensualité tranquille.Cette relation n'a pourtant pas été facile,j'étais parfois agressive et jalouse...il avait énormément de patience.Nos cultures étaient très différentes, comme il était mon premier amant il voulait absolument m'épouser et vivre avec moi a Bali.Rien que l'idée d"être dans un pays inconnu livrée à la merci d'un homme, absolument impossible.Il est retourné dans son pays et j'ai continué ma vie de galère.
Je n'ai plus jamais été maltraitée physiquement, mais moralement c'est une autre histoire.
Je vous épargnerait le reste de ma vie qui a été dans la même veine...beaucoup de drames familiaux...mais je ne veux pas verser dans le pathologique.

Je vous remerçie d'avoir prêté attention a mon histoire, si vous voulez faire des commentaires émettre des critiques, pas de soucis, vos avis me seront profitable.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Ven 7 Avr - 19:00:05

Je n'ai pas vraiment de commentaires qui me viennent en tête .
Commenter un parcours de Vie est une gageure, je ne saurais m'y prendre.
J'imagine que tu n'as plus jamais eu de nouvelle de l'amour de Bali.
Mon premier amour est mort d'un cancer le mois dernier, il n'a jamais su combien j'ai pu l'aimer, je cachais, voulais contrôler , étouffer tout ca.
Il était tres doux aussi.
Ce que je raconte n'a rien à voir avec ton post, parler d'Olivier ici est un peu un parallèle avec ton histoire.
Je me dis que c'est une chance de savoir que l'amour, celui qui vous transporte existe. J'ai connu après des choses moins intenses, mais douces.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Ven 7 Avr - 19:07:09

Non...plus de nouvelles,je peux imaginer qu'il a trouvé une petite femme là bas, moins compliquée que moi.Après j'en ai aimé d'autres mais c'était différent.Lui, il m'a appris la vie...l'amour.
Désolée pour toi, pour ton ami.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Izo le Ven 7 Avr - 21:50:18

Je vous lis, je vous lis...
avatar
Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Points : 718
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Sam 8 Avr - 7:27:58

Marieba,
un jour on peut enfin comprendre que la douleur, celle cachée tout au fond, n'est plus notre douleur,
on a vécu avec elle, elle a vécu avec nous,
un jour on peut enfin s'autoriser a aimer,
a s'aimer,
et laisser partir cette douleur dans les méandres de l'espace et du temps.
Renaître à soi est la plus belle chose qui peut arriver en ce bas monde.
Et d'une douce mélodie nous vibrons, nous vivons, nous pouvons accepter enfin cet amour infini,
qui lui n'a jamais compris le pourquoi de la douleur.
Comment la pureté pourrait-elle jamais comprendre le pourquoi de ce genre humain,
parfois si laid,
et pourtant parfois si beau et vrai.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 319
Points : 562
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Sam 8 Avr - 9:12:41

En fait, comme dejà dit je ne repense plus trop à ces abus.Simplement qu'il me fallais l'évoquer.Je ne sais pas si cette vie peut expliquer à elle seule toutes mes difficultés, je ne crois pas...
En revanche, je me rend compte depuis peu que ce que j'ai subi physiquement m'a gâché ma vie sentimentale.

C'est marrant car depuis hier, le fait d'avoir évoquer cet amour de jeunesse...je me sens triste et nostalgique.
C'était une magnifique histoire que j'aimerais vous faire partager, si cela vous intéresse...bien sûr.
La semaine prochaine je le ferais.

c'est le début des vacances et ce week end je dois le consacrer au seul homme de ma vie...mon fils.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Sam 8 Avr - 9:43:47

Comment dire...
je ne veux pas projeter mon expérience sur la tienne, simplement l'exposer.
Pendant 30 ans je ne savais pas pourquoi j'avais cette amertume envers le monde, cette colère contre les autres.
Triste et seul avec ce moi qui me définissait.
Après la naissance de ma fille, puis plus tard la séparation avec sa mère,j'ai alors aperçu cette petite étincelle d'amour en moi, et pour la première fois j'ai pleuré.
Pleuré vraiment, entièrement, du fond de mon être qui osait enfin s'exprimer, sortir de ce carcan qu'offre le moi.
J'ai pleuré de n'avoir accepté de laisser vivre ma nature humaine, de l'avoir caché au yeux de tous,
de l'avoir caché à mes propres yeux.
Les larmes coulent avec la même intensité qu'alors,
mais je ne pleure pas car j'ai mal,
je pleure car je sais enfin pourquoi.

Quand je vois une belle personne, j'ai envie de lui dire qu'elle est belle,
pas pour moi,
pour elle!

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 319
Points : 562
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Sam 8 Avr - 10:17:39

Jolindien,

Je te remerçie pour ton partage...

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Sam 8 Avr - 10:38:27

Dans le partage si chaque partie se montre telle qu'elle est alors ce partage sera vrai, entier.
Alors pendant un instant elles formeront ce qu'on nomme, sans souvent y comprendre le sens profond, une unité.
L'un.
Puis ces parties reprendront leur chemin, chacune grandit de l'autre.
A leur propre bénéfice et au bénéfice de tous.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 319
Points : 562
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Izo le Sam 8 Avr - 11:05:49

jolindien a écrit:

Quand je vois une belle personne, j'ai envie de lui dire qu'elle est belle,
pas pour moi,
pour elle!

Quand je suis avec une personne qui me montre satisfaite l'objet de son intérêt, que ce soit un piano ou un enfant, je me garde bien de regarder le piano, préférant me fixer sur le visage épanoui qu'elle offre alors. J'aime quand les visages s'illuminent.
A la rigueur, est gâchée la journée où n'a pas luit un visage.
avatar
Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Points : 718
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Sam 8 Avr - 11:38:20

Et d'un sourire je partage ton message.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 319
Points : 562
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Sam 8 Avr - 11:53:00

Pour clore mon histoire je vais vous parler de cet amour magnifique.
Cela me fais du bien de finir sur quelque chose de beau, pour exorciser tous ces trucs sordides.

J'ai 17 ans (non pas 18), je viens de finir l'école et je cherche a gagner ma vie.Mais je suis trop jeune, personne ne veux m'embaucher.Donc je trouve une place de baby sitter chez une femme infirmière qui vient de Haitï, elle est divorcée, bosse dur pour élever ses 2 petites filles.
Il y a près de sa maison une école d'ingénieur, et à plusieurs reprises alors que je joue dans le jardin avec les enfants, je vois passer un garçon asiatique, il me regarde et me souris...je le trouve beau, il m'intrigue.
Je vais m'arranger pour me trouver sur son chemin le plus souvent possible.A présent chaque fois qu'il me voit il me dit "hello" avec le plus charmant sourire du monde.
Au bout de 2 semaines, un soir en sortant de son école il me fait signe de venir vers lui.
Il parle un peu Français mais s'exprime surtout en Anglais...heureusement que l'Anglais était la seule branche qui m'interessais à l'école, ce qui fait que je me débrouille très bien.
Il aimerait m'offrir un verre et parler avec moi, je suis mineure, je demande la permission de ma patronne qui est adorable.
A ce premier rendez-vous, j'apprend qu'il est indonésien qu'il a 25 ans, et qu'il vient de passer 4 ans à bosser comme serveur sur des bâteaux de croisiére afin de mettre de l'argent de côté pour ses études.C'est un garçon simple, et adorable.
Physiquement, il me plaît beaucoup, plutôt grand pour un asiatique son corps est la fois tout fin et musclé.Ses cheveux sont assez longs et en bataille.Ses yeux sont grand et son sourire éblouissant...ce n'est pas un mannequin de magazines, non...il est beaucoup plus que ça.Je me souviens de son tatouage avec des dessins et des lettres mystérieuses, qui ornait son bras de l'épaule au coude.Il m'a dit qu'il me trouvait belle et qu'il voudrait bien me voir de temp en temp.
Moi je crois que j'étais dejà amoureuse...
Nous nous sommes revus 5 ou 6 fois avant qu'il fasse le pas de m'embrasser.Il était vraiment respectueux, je crois que comme il savait mon âge il me pensais innocente, et il avait raison.
Au bout de quelque semaines il m'a demandé de passer la nuit chez lui, il habitair un coquet studio au centre ville.
En repensant a mon viol et a la douleur ressentie j'ai été prise de panique (je lui ai bien evidemment jamai parlé de ce qui m'étais arrivé).Mais j'étais si amoureuse que j'ai accepté.
Et là j'ai réalisé que tout n'étais pas que violence et sévices, que la tendresse et la sensualité existait.Miraculeusement j'étais toujours vierge, l'autre malgrè son acharnement sur mon corps, n'avait pas réussi à me prendre ça.
Apparement mon amoureux était enchanté de cet état de fait, il faut dire que dans sa culture c'était quelque chose d'important, et il voulais m'épouser.
Mon contrat étant fini je me suis installée chez lui...c'était que du bonheur, sa gentillesse, son amour, sa tendresse, il me traitait comme une princesse.Pourtant j'avais parfois du mal à accéder à ses désirs...une chose en moi le rejettais.
Je me montrais souvent désagréable sans raison, il avait énormement de patience et n'a jamais élevé la voix a mes crises de colère.Je trouvais que souvent il m'infantilisait, qu'il me prenait pour une gamine capricieuse...ce que cela pouvait m'agacer!
Il allait bientôt repartir et il me fallait prendre une décision.Je l'adorais et n'imaginait ma vie sans lui.Mais j'avais peur de me retrouver là bas avec lui...j'avais la folie de penser qu'il voulait me vendre, me prostituer et m'assassiner.Je sais que ces idées peuvent sembler complétement folle mais mon passé me rattrapait.Je ne lui ai pas parler de mes craintes...il aurait pourtant pu me rassurer.Les deniers jours ont étés abominables, j'ai beaucoup pleuré, et lui aussi, même si il ne me le montrait pas.Il m'a dit que j'était une fille superbe et que je devais être heureuse.Je voulais rester en contact avec lui, lui écrire.Il m'a dit non...que cela ne servirais à rien de souffrir inutilement.
Je n'ai plus ressenti d'amour aussi fort depuis, sauf un amour bien evidemment différent pour mon enfant.

Après avoir partagé avec vous le pire...j'ai aussi partagé le meilleur.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Dim 9 Avr - 9:41:19

Finalement je suis pas sûr que c'était une bonne idée de me replonger dans cet amour magnifique.Depuis 3 jours ça devient envahissant...ça me rend nostalgique.Et je me vois mal en parler a mon conjoint. Twisted Evil

Après le départ de Wayan, j'étais à ramasser a la petite cuillère.Je me traînais...quelques mois auparavant, j'avais présenté ma candidature pour une formation dans la vente, avec d'autres jeunes nous avions passé des tests de logique et de personnalité...toute a mon histoire d'amour cela m'étais sortis de la tête.Finalement je faisais partie des séléctionnés.Je n'ai jamais donné suite...je n'avais goût a rien...la mort me semblais délivrance.J'avais les coordonnées de son frère, j'ai essayé plusieurs fois de lui téléphoner, son frère ne savait jamais rien...
Je me suis mise à imaginer qu'il avait eu ce qu'il voulait que pour lui je n'avais été qu'un coup facile,mais cela ne collait pas a ce que nous avions vécus, lorsque nous étions ensemble il me prouvait son amour de toutes les façons possible.Je voulais partir à Bali le rejoindre et je pensais qu'il en serait heureux...je n'ai plus eu de nouvelles.
Encore aujourd'hui je ne comprend pas son attitude, m'a t-il vraiment aimée...m'a t-il manipulée, j'ai du mal a croire à la deuxième hypothèse.Je ne savais pas qu'on pouvait autant souffrir d'aimer.
J'ai attendu d'avoir 25 ans pour la deuxième relation avec un fainéant menteur qui n'avait rien a voir avec Wayan.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Lun 10 Avr - 15:58:58

Je ne sais si ce que je viens de vous expliquer peut justifier le fait que je me sente si malheureuse et mal dans ma peau.Ce n'était en fait que quelques tranches de vie que la plupart d'entre vous ont vécus a des degrés divers.
Des gens avec une vie plus atroce que la mienne sont heureux aujourd'hui, pourquoi moi je ne peux passer outre.Il est vrai que je rumine énormément...comme vous ,mon cerveau ne s'arrête jamais.
Il fait beau aujourd'hui chez moi, pas de problèmes particuliers...et pourtant le retour du printemp me déprime plus qu'il ne me réjouit, j'ai toujours cette purée d'impression que cela sera le dernier, comme chaque année.
Il me manque de tout...de l'amour, de l'amitié, de la compréhension...oui peut-être surtout de la compréhension.Même une chanson de Roch Voisine que je viens d'entendre à la radio, me fait penser a des milliers de choses.
Bon...je ne veux pas vous pleurer dans le gillet, mais oui...ça fait du bien de vider son sac...
Merci a vous, je ne sais pas de quoi, mais merci...de me lire sans doute. study flower

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum