Adultes Surdoués-Forum HELIOS (Hpi, Zèbres, hqi...)

Me voici chez vous

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Sam 8 Avr - 9:12:41

En fait, comme dejà dit je ne repense plus trop à ces abus.Simplement qu'il me fallais l'évoquer.Je ne sais pas si cette vie peut expliquer à elle seule toutes mes difficultés, je ne crois pas...
En revanche, je me rend compte depuis peu que ce que j'ai subi physiquement m'a gâché ma vie sentimentale.

C'est marrant car depuis hier, le fait d'avoir évoquer cet amour de jeunesse...je me sens triste et nostalgique.
C'était une magnifique histoire que j'aimerais vous faire partager, si cela vous intéresse...bien sûr.
La semaine prochaine je le ferais.

c'est le début des vacances et ce week end je dois le consacrer au seul homme de ma vie...mon fils.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Sam 8 Avr - 9:43:47

Comment dire...
je ne veux pas projeter mon expérience sur la tienne, simplement l'exposer.
Pendant 30 ans je ne savais pas pourquoi j'avais cette amertume envers le monde, cette colère contre les autres.
Triste et seul avec ce moi qui me définissait.
Après la naissance de ma fille, puis plus tard la séparation avec sa mère,j'ai alors aperçu cette petite étincelle d'amour en moi, et pour la première fois j'ai pleuré.
Pleuré vraiment, entièrement, du fond de mon être qui osait enfin s'exprimer, sortir de ce carcan qu'offre le moi.
J'ai pleuré de n'avoir accepté de laisser vivre ma nature humaine, de l'avoir caché au yeux de tous,
de l'avoir caché à mes propres yeux.
Les larmes coulent avec la même intensité qu'alors,
mais je ne pleure pas car j'ai mal,
je pleure car je sais enfin pourquoi.

Quand je vois une belle personne, j'ai envie de lui dire qu'elle est belle,
pas pour moi,
pour elle!

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 320
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Sam 8 Avr - 10:17:39

Jolindien,

Je te remerçie pour ton partage...

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Sam 8 Avr - 10:38:27

Dans le partage si chaque partie se montre telle qu'elle est alors ce partage sera vrai, entier.
Alors pendant un instant elles formeront ce qu'on nomme, sans souvent y comprendre le sens profond, une unité.
L'un.
Puis ces parties reprendront leur chemin, chacune grandit de l'autre.
A leur propre bénéfice et au bénéfice de tous.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 320
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Izo le Sam 8 Avr - 11:05:49

jolindien a écrit:

Quand je vois une belle personne, j'ai envie de lui dire qu'elle est belle,
pas pour moi,
pour elle!

Quand je suis avec une personne qui me montre satisfaite l'objet de son intérêt, que ce soit un piano ou un enfant, je me garde bien de regarder le piano, préférant me fixer sur le visage épanoui qu'elle offre alors. J'aime quand les visages s'illuminent.
A la rigueur, est gâchée la journée où n'a pas luit un visage.

Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Sam 8 Avr - 11:38:20

Et d'un sourire je partage ton message.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 320
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Sam 8 Avr - 11:53:00

Pour clore mon histoire je vais vous parler de cet amour magnifique.
Cela me fais du bien de finir sur quelque chose de beau, pour exorciser tous ces trucs sordides.

J'ai 17 ans (non pas 18), je viens de finir l'école et je cherche a gagner ma vie.Mais je suis trop jeune, personne ne veux m'embaucher.Donc je trouve une place de baby sitter chez une femme infirmière qui vient de Haitï, elle est divorcée, bosse dur pour élever ses 2 petites filles.
Il y a près de sa maison une école d'ingénieur, et à plusieurs reprises alors que je joue dans le jardin avec les enfants, je vois passer un garçon asiatique, il me regarde et me souris...je le trouve beau, il m'intrigue.
Je vais m'arranger pour me trouver sur son chemin le plus souvent possible.A présent chaque fois qu'il me voit il me dit "hello" avec le plus charmant sourire du monde.
Au bout de 2 semaines, un soir en sortant de son école il me fait signe de venir vers lui.
Il parle un peu Français mais s'exprime surtout en Anglais...heureusement que l'Anglais était la seule branche qui m'interessais à l'école, ce qui fait que je me débrouille très bien.
Il aimerait m'offrir un verre et parler avec moi, je suis mineure, je demande la permission de ma patronne qui est adorable.
A ce premier rendez-vous, j'apprend qu'il est indonésien qu'il a 25 ans, et qu'il vient de passer 4 ans à bosser comme serveur sur des bâteaux de croisiére afin de mettre de l'argent de côté pour ses études.C'est un garçon simple, et adorable.
Physiquement, il me plaît beaucoup, plutôt grand pour un asiatique son corps est la fois tout fin et musclé.Ses cheveux sont assez longs et en bataille.Ses yeux sont grand et son sourire éblouissant...ce n'est pas un mannequin de magazines, non...il est beaucoup plus que ça.Je me souviens de son tatouage avec des dessins et des lettres mystérieuses, qui ornait son bras de l'épaule au coude.Il m'a dit qu'il me trouvait belle et qu'il voudrait bien me voir de temp en temp.
Moi je crois que j'étais dejà amoureuse...
Nous nous sommes revus 5 ou 6 fois avant qu'il fasse le pas de m'embrasser.Il était vraiment respectueux, je crois que comme il savait mon âge il me pensais innocente, et il avait raison.
Au bout de quelque semaines il m'a demandé de passer la nuit chez lui, il habitair un coquet studio au centre ville.
En repensant a mon viol et a la douleur ressentie j'ai été prise de panique (je lui ai bien evidemment jamai parlé de ce qui m'étais arrivé).Mais j'étais si amoureuse que j'ai accepté.
Et là j'ai réalisé que tout n'étais pas que violence et sévices, que la tendresse et la sensualité existait.Miraculeusement j'étais toujours vierge, l'autre malgrè son acharnement sur mon corps, n'avait pas réussi à me prendre ça.
Apparement mon amoureux était enchanté de cet état de fait, il faut dire que dans sa culture c'était quelque chose d'important, et il voulais m'épouser.
Mon contrat étant fini je me suis installée chez lui...c'était que du bonheur, sa gentillesse, son amour, sa tendresse, il me traitait comme une princesse.Pourtant j'avais parfois du mal à accéder à ses désirs...une chose en moi le rejettais.
Je me montrais souvent désagréable sans raison, il avait énormement de patience et n'a jamais élevé la voix a mes crises de colère.Je trouvais que souvent il m'infantilisait, qu'il me prenait pour une gamine capricieuse...ce que cela pouvait m'agacer!
Il allait bientôt repartir et il me fallait prendre une décision.Je l'adorais et n'imaginait ma vie sans lui.Mais j'avais peur de me retrouver là bas avec lui...j'avais la folie de penser qu'il voulait me vendre, me prostituer et m'assassiner.Je sais que ces idées peuvent sembler complétement folle mais mon passé me rattrapait.Je ne lui ai pas parler de mes craintes...il aurait pourtant pu me rassurer.Les deniers jours ont étés abominables, j'ai beaucoup pleuré, et lui aussi, même si il ne me le montrait pas.Il m'a dit que j'était une fille superbe et que je devais être heureuse.Je voulais rester en contact avec lui, lui écrire.Il m'a dit non...que cela ne servirais à rien de souffrir inutilement.
Je n'ai plus ressenti d'amour aussi fort depuis, sauf un amour bien evidemment différent pour mon enfant.

Après avoir partagé avec vous le pire...j'ai aussi partagé le meilleur.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Dim 9 Avr - 9:41:19

Finalement je suis pas sûr que c'était une bonne idée de me replonger dans cet amour magnifique.Depuis 3 jours ça devient envahissant...ça me rend nostalgique.Et je me vois mal en parler a mon conjoint. Twisted Evil

Après le départ de Wayan, j'étais à ramasser a la petite cuillère.Je me traînais...quelques mois auparavant, j'avais présenté ma candidature pour une formation dans la vente, avec d'autres jeunes nous avions passé des tests de logique et de personnalité...toute a mon histoire d'amour cela m'étais sortis de la tête.Finalement je faisais partie des séléctionnés.Je n'ai jamais donné suite...je n'avais goût a rien...la mort me semblais délivrance.J'avais les coordonnées de son frère, j'ai essayé plusieurs fois de lui téléphoner, son frère ne savait jamais rien...
Je me suis mise à imaginer qu'il avait eu ce qu'il voulait que pour lui je n'avais été qu'un coup facile,mais cela ne collait pas a ce que nous avions vécus, lorsque nous étions ensemble il me prouvait son amour de toutes les façons possible.Je voulais partir à Bali le rejoindre et je pensais qu'il en serait heureux...je n'ai plus eu de nouvelles.
Encore aujourd'hui je ne comprend pas son attitude, m'a t-il vraiment aimée...m'a t-il manipulée, j'ai du mal a croire à la deuxième hypothèse.Je ne savais pas qu'on pouvait autant souffrir d'aimer.
J'ai attendu d'avoir 25 ans pour la deuxième relation avec un fainéant menteur qui n'avait rien a voir avec Wayan.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Lun 10 Avr - 15:58:58

Je ne sais si ce que je viens de vous expliquer peut justifier le fait que je me sente si malheureuse et mal dans ma peau.Ce n'était en fait que quelques tranches de vie que la plupart d'entre vous ont vécus a des degrés divers.
Des gens avec une vie plus atroce que la mienne sont heureux aujourd'hui, pourquoi moi je ne peux passer outre.Il est vrai que je rumine énormément...comme vous ,mon cerveau ne s'arrête jamais.
Il fait beau aujourd'hui chez moi, pas de problèmes particuliers...et pourtant le retour du printemp me déprime plus qu'il ne me réjouit, j'ai toujours cette purée d'impression que cela sera le dernier, comme chaque année.
Il me manque de tout...de l'amour, de l'amitié, de la compréhension...oui peut-être surtout de la compréhension.Même une chanson de Roch Voisine que je viens d'entendre à la radio, me fait penser a des milliers de choses.
Bon...je ne veux pas vous pleurer dans le gillet, mais oui...ça fait du bien de vider son sac...
Merci a vous, je ne sais pas de quoi, mais merci...de me lire sans doute. study flower

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Izo le Lun 10 Avr - 16:51:50

Tu es ainsi car tu n'as pas été vue telle que tu es.
Tu vois et tu n'es pas vue. Ou quand on te voit c'est pour te considérer selon une vision qui ne ne te correspond pas et qui est hors sujet. C'est cela qui le vient en te lisant. Tes écrits sont un appel d'air et d'être.
Maintenant quand on naît et qu'on est, c'est dans cette constante solitude d'être, sachant que nous sommes de surcroît des êtres de passage. Aussi est-il vraiment opportun de s'écarteler entre la nostalgie et une utopie ? Il ne s'agit pas non plus de viser une vie médiane, mais de certainement traverser les encombrements pour les laisser derrière soi. Tres tres facile à dire, je sais. Mais le salut en dépend. C'est un choix, revenir sur le passé et le ressasser pour en comprendre ses incompréhensibles et illogiques atours ou continuer à avancer en regardant droit devant. Ne pas se retourner et savourer l'instant en faisant fi du temps, au pont qu'il nous laisse en paix et donc dans un silence satisfaisant. La pensée peut se dompter et revenir dans ses sillons. Je développerai cela prochainement.
avatar
Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Points : 718
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Lun 10 Avr - 19:06:49

Oui, tu as sans doute raison, ce que j"aimerais vivre l'instant présent sans être nostalgique d'un certain passé et sans anticiper un avenir qui ne me parais pas en être un.
Je ne suis malheureusement pas faite de ce bois là et je ne peux rien imaginer de positif qui pourrais me remettre sur le bon chemin.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Laniakea le Mer 12 Avr - 11:33:46

Moi j'aime bien l'histoire la suite m'intéresserai bien ^^ ( même si j'aurais préféré lire plus de chose sur ton ressenti a toi face a ses événements )
je trouve que l'on apprend plus sur les gens dans la façon qu'il interprète les événement psychologiquement , leurs sentiment face a ceci , ceux qu'il en pensent , que par les événement eux même
avatar
Laniakea
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 32
Points : 285
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Mer 12 Avr - 12:37:20

D'abord merci de t'intéresser a mon histoire flower comme je n'ai que peu de retours,j'ai pu penser que cela n'intéressais pas grand monde.
Maintenant que dire d'autre,j'ai connu d'autres évenements marquants comme la perte de ma soeur (j'y viendrais peut-être une fois).

J'ai décris le pire et le meilleur, pour ce qui est de mon ressenti, il m'est difficile de l'expliquer...

Pour ce qui est de mon abus...je ne pensais pas que c'en était un, il me disait que j'y prenait du plaisir, je ne savais pas de quoi il parlait, je n'y connaissais rien.Je ressentais un profond dégoût a ces actes, j'avais peur...envie de vomir...que cela finisse rapidemment.Inconsciemment, car j'y pense finalement assez peu, cela a marqué ma vie amoureuse.

Pour en revenir a mon premier amour, (car les autres ont assez peu comptés en comparaison), j'étais profondement amoureuse, j'aimais ses caresses, faire l'amour avec lui, mais pas comme une femme normale , l'acte lui-même m'agressais, me faisais mal physiquement et psychologiquement, le plaisir était dans ma tête et dans mon coeur...pas dans mon corps.Il avait beaucoup de patience et de compréhension, il ne se posait pas de questions, pour lui cela viendrait avec le temps.

Quand il est parti, j'ai pas eu de petit ami pendant presque 7 ans.
J'ai connu 3 autres hommes après lui, des relations catastrophiques de A a Z, à part mon conjoint actuel pour qui je n'ai jamais eu de sentiments amoureux, que j'ai du mal a supporter, mais que je respecte quand même car c'est le père de mon fils, aucunes de ces relations ne vallent la peine d'être évoquées.

Maintenant si tu veux savoir autre chose...vos retours et vos avis me font plaisir, mais je ne veux pas polluer ce forum avec mes histoires.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Laniakea le Mer 12 Avr - 14:34:58

raconte moi tout dans tout les détail psychologique si tu ne veut pas polué je ne sait quoi tu peut m'écrir en mp
avatar
Laniakea
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 32
Points : 285
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Izo le Mer 12 Avr - 14:41:34

Tu ne pollues rien ici rassure toi Smile au plaisir de te lire
avatar
Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Points : 718
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Mer 12 Avr - 17:54:44

Oui Marieba, au plaisir de te lire.
Parler vraiment de soi c'est le devenir un peu plus.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 320
Points : 563
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Mer 12 Avr - 18:00:53

Non j'ai commençé à raconter ici, je finirais ici.
Pour ce qui est de ta requête, bon...je vais essayer, mais mon état psychologique je pense l'avoir déjà évoqué sur ce fil.

Je me sens hyper mal dans ma peau et dans ma vie, un cruel manque de confiance en moi qui me fait douter en permanence.
Dans ma tête, je suis moche...idiote...avec la sensation que les autres me voient également de cette façon, je dois toujours m'excuser de tout, même quand je ne suis pas coupable.
Je suis nulle, nulle, trop nulle!
Dans ma jeunesse, je donnais une image de moi qui n'était pas réelle...L'on me trouvait jolie, sans beaucoup de cervelle, ce qui n'est pas étonnant en soit vu que je ne parlais pas.
On me draguait pas mal, cela redonnait une sorte d'assurance à l'idiote que je pensais être, mais je ressentais une profonde déprime, de l'incompréhension.
Aujourd'hui mon physique a changé, tant mieux, les hommes me fiche la paix, et je ne suis plus au prise avec la jalousie et la méchanceté quotidienne.
Pourtant ma jeunesse me manque, j'aimerais pouvoir remonter le temps pour effacer mes erreurs, et gommer certaines étapes.de ma vie.
Aujourd'hui, me viens parfois à penser que non je suis pas bête, si c'était le cas je ne réfléchirais pas autant, je ne me prendrais jamais la tête, on dit bien "heureux les simples d'esprit", c'est loin d'être mon cas.
J'ai la haine de celui qui m'a fait ça, j'ai eu des idées de vengeance.
Lui qui était un homme...dans son corps et sa tête, comment pouvait-il avoir envie de violer des enfants?Pourquoi cette perversion, ce plaisir du corps d'une enfant?
J'ai toujours été attirée par des hommes d'expérience, Wayan avait.8 ans de plus que moi, mon conjoint actuel 20 ans de plus, jamais a mon âge je pourrais avoir des.relations avec des jeunes hommes, cela me semblerait un manque total de respect.

Je sais pas si j"ai répondu a tes questions...j'y reviendrais.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Djodge le Jeu 13 Avr - 15:16:45

Je n'ai pas de mot pour exprimer mon ressenti face à la lecture du résumé d'une partie ta vie Marieba, hormis ceux de compassion intense.

Je souhaiterais te dire quelque chose mais je suis bloqué. Aussi ton récit m'a apporté un regard nouveau sur une période mon enfance; je me suis retrouvé dans une partie de ta description bien que n'ayant pas connu d'expériences aussi sordides que les tiennent, du moins pas à ma connaissance.

Finalement de conclure en te disant que j'ai été très touché. Je t'encourage à poster à nouveau si tu en ressens le besoin. Je te lirai avec attention.

PS : je partage l'avis de Cyclopède quant à l'utilité de consulter, ne serait-ce que pour te libérer de tout ton lest.
Prend soin de toi surtout ! I love you
avatar
Djodge
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 58
Points : 301
Date d'inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Ven 14 Avr - 9:08:12

@Djodge flower

Tu n'as peut-être pas les mots,mais ta réponse me prouve que je n'ai pas eu tord de me confier à vous.
Oui je continuerais, mais le prochain sujet que je veux aborder est très difficile.Bientôt...

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Ven 14 Avr - 13:16:27

Mariba je souhaite renouveler mon intérêt pour la lecture de t s expériences de Vie, aussi difficiles soient elle. Expurger le mal en l'exprimant, le dompter, lui donner forme et force réelles afin de le combattre, cet ennemi invisible.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Laniakea le Sam 15 Avr - 8:38:51

tu pourra raconté un bon souvenir voir la dif avec ceux la
avatar
Laniakea
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 32
Points : 285
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Sam 15 Avr - 11:22:39

Chaque phase de ma vie évoquée avec vous, m'a fait replonger avec intensité dans tous mes souvenirs, cela va certainement être le cas pour ce que je vais vous raconter maintenant.

Ma soeur,
Cela fera bientôt 18 ans qu'elle est partie, ma coco, le souvenir de ses derniers jours sont toujours aussi vivaces dans mon esprit.
Nous savions depuis 2 ans qu'elle avait attrapé ce virus dû a son mode de vie décallé.
C'était ma soeur la plus jeune, elle avait 9 ans de plus que moi,j'étais très proche d'elle, je ne supportais pas que les autres la critique.
Elle avait un coeur généreux, elle était toujours prête à aider tout le monde.Certains la comparait a mère theresa.
Paradoxalement, c'est son hypersensibilité et son coeur tendre qui l'ont menée a sa perte.
Elle attirait les marginaux de tous bords.
Elle aimait les hommes qui le lui rendait bien, ses relations...des alcoliques, des toxicos, ce sont ces hommes qui l'ont fait plonger dans la drogue.

La maladie ne s'était pas encore déclarée, nous savions également qu'elle pourrait vivre 20 ans où seulement quelques mois.Malheureusement, les choses ont été trés vite.
Moi qui était si proche d'elle, je la voyais plus que de loin en loin, elle vivait avec son compagnon toxico et alcolique, cet homme que tous le monde critiquait l'aimait passionnement, et la soutenue avec amour et courage jusqu'à la fin...chapeau bas monsieur...il n'a finalement pas pû envisager sa vie sans elle, et deux semaines après son départ...il partait la rejoindre, avec un mélange fatal de poudre et d'alcool.Ma coco n'était plus toute seule dans les ténébres.

Ce jour là, j'habitait avec ma mère et mon beau père, nous reçevons un coup de fil d'une unité de soins palliatifs, ma soeur venait d'y être admise, elle ne ressortirait plus...elle était au stade terminal, les médecins lui laissait 2 semaines au maximum.

Nous avons été la voir, et là difficile de décrire l'horreur...ma soeur chérie si belle (c'était la plus belle de nous trois),ressemblait à une vieille femme, elle ne pesait plus qu'une trentaine de kilos.Je vais arrêter là...
Elle nous a parlé...elle pouvait encore se lever pour fumer une clope et prendre un café,elle savait qu'elle allait bientôt partir.
J'allais toujours la trouver en compagnie de ma mère, de mon frère et de mon autre soeur, je n'avais pourtant qu'une envie...qu'ils foutent le camp afin de me laisser seule, j'avais envie de prendre ma coco dans mes bras, qu'elle me rassure, c'est moi étrangement qui avait besoin d'être rassurée.
Je souffrais d'être jolie et en bonne santé,d'avoir la vie devant moi...alors que la sienne allait finir.
Il y avais des jours avec,des jours sans.Elle ne se nourrissais plus que de boissons protéinées.Nous lui apportions des fruits, des friandises, tous ce qui pouvait lui faire envie.Pourtant elle ne touchait à rien.
J'ai été très égoiste, elle souffrait, elle ne tenait plus que grâce à des doses massives de morphine, pourtant je ne voulais pas la laisser partir, pour moi tant qu'elle était parmi nous...
Plusieurs fois durant ces visites j'ai dû m'isoler de mes proches pour pleurer, je me levais et partait dans les toilettes de l'hôpital pour donner libre court à mon chagrin.Je n'avais pas la même force que mes proches.Et je me posais mille questions...que pouvait-elle ressentir dans son esprit, où allait-elle partir?
Je voulais tellement être seule avec elle...me coucher à ses côtés, qu'elle me dise tout...cela n'a jamais pû se faire.
Elle allait de plus en plus.mal...les médecins ne lui donnait plus que quelques jours.
Cet après-midi, elle somnole, elle ne s'intéresse plus a ce qui l'entoure...peut-être dejà de l'autre côté.
Je me souviens que ce soir là il pleuvait, j'étais à ma fenêtre et je regardais le ciel.
Au milieux de la nuit...nous avons appris que ma coco était partie paisiblement...
Je n'ai pas été la voir une dernière, pour moi ce n'était pas possible...je suis sûre qu'elle ne m'en veut pas...elle connaissait et respectait mon hypersensibilité.
Quelques jours après ma soeur chérie aurait fêté ses 32 ans.
Je n'en dirait pas plus...j'ai une boule dans la gorge qui m'étouffe.





marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Sam 15 Avr - 18:59:56

Oh mariba, je suis bouleversée par ce que je viens de lire. Je n'ai rien de tres constructif a t'apporter. Elle est morte, ca t'accompagnera jusqu'à la fin. Les souvenirs et la joie de l'avoir eue si proche de toi également.
Je pourrais commenter en parlant de la mort qui est le pôle négatif de Vie, que l'une et l'autre vont de pair. Mais je crois que c'est difficile de relativiser les morts des proches fauchés dans leur jeunesse.
L'affect prend le pas sur la philosophie, peut être pour toujours.
Ou Bien alors un jour on se pose et on se dit qu'à une échelle plus grande, ca n'a pas d'incidence, que le monde continue , on reste seul avec sa peine car on ressent, on a une memoire, putain de conscience, putain de cerveau.
Voilà ce qui me vient tout de suite, je ne souhaitais pas rester silencieuse, je sais pourtant que les mots sont vains. Il reste les vivants et eux peuvent t'aider à supporter, a connaitre des joies, malgré tout, malgré ca.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Sam 15 Avr - 19:06:05

avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Sam 15 Avr - 19:41:47

Tu sais, pour moi cela a été plus terrible que mes abus.Je prefère souffrir moi, plutôt qu'une personne que j'aime.
Merci pour le calin virtuel.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Dim 16 Avr - 19:16:15

Pour clore définitivement les chapitres de ma vie, je finirais par la plus belle aventure de ma vie : mon fils.
Je ne vous relaterais pas ma relation avec mon conjoint, j'en ai dejà largement parlé ailleurs.

J'avais 35 ans lorsque Dylan est venu au monde.C'était un magnifique bébé qui dès ses premières heures étonnait son monde.
Les sages femmes étaient folles de lui...lorsque j'arrivais à la nursery, tout y étais souvent calme...sauf lui qui hurlait à nous en crever les tympans, il faisait preuve d'un éveil assez étonnant.
Son premier jour passé à la maison, je me souviens qu'il observait chaque détail en plissant son petit front.
J'étais extrêmement fatiguée, car si les nouveaux nés dorment la majeure partie du temp, ça n'était de loin pas son cas, il s'endormais sur le coup des 4 h du mat pour se reveiller à 8 h, il ne dormait quasiment pas de la journée.
Il était hypervigilant jusque dans son sommeil, chaque fois que ouf, il allait enfin s'endormir, il se réveillait en sursaut.
Par la suite, nous devions le tenir dans les bras pour qu'il s'endorme.
Tout son développement s'est fait avec une certaine avance,à 3 ans et demi ,il a voulu apprendre à lire, ma mère dont il est très proche lui a fait connaître l'alphabet, ce qui fait qu'avant l'entrée en maternelle il lisait bien et était bon en calcul.
Si sur le plan scolaire tout se déroule brillement, il n'en est pas de même au niveau relationnel, mon Dylan est un petit garçon très angoissé et en retrait.Bien sûr les autres enfants l'apprécie et il a de nombreux copains, mais sa prudence et sa timidité l'empêche de vivre pleinement sa vie d'enfant.
Mon petit mec a beaucoup de particuliarités que personnes ne peut expliquer.
Il ne supporte pas les jeux de guerre comme ses potes, il préfére nourrir les oiseaux, ce qui moi me convient tout a fait.
Il suffit qu'on de ses copains lui dise des mots pas très gentil, pour qu'il aie les larmes aux yeux.
A la maison, mes relations avec lui sont très conflictuelles, il est sans arrêt à argumenter la moindre de mes décisions, son mot favori est "injuste".
J'ai peur pour lui, vu le monde de dingues dans lequel nous vivons.J'anticipe dejà son adolescence, tous ces risques auquels il sera soumis.
J'essaie de faire au mieux, mais je suis loin d'être la mère idéal.
Je ne peux supporter qu'il puisse manquer de quoi que ce soit, et j'ai la fâcheuse tendance à accéder à ses moindres désirs.
Il me dit souvent que je ne suis pas dans sa tête, que dans sa tête, il y a tellement de choses qu'il ne peut m'en parler.
Pourtant j'avoue que j'aimerais parfois y être.C'est un enfant tellement complexe, tellement dans son monde imaginaire qu'il peut oublier ce qui l'entoure.

Cette fois l'histoire de ma vie est terminée, heureuse de l'avoir partagée avec nous.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Vive le Dim 16 Avr - 23:05:55

Et ravie pour ma part d'avoir fait la connaissance de ton oetit prince au travers de ces quelques lignes Wink
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par EscargotToutChaud le Mer 19 Avr - 19:21:40

Coucou, ça faisait un petit moment que je n'étais pas passée. La mère idéale n'existant pas, il ne faut pas s'inquièter de ne pas être cette mère idéale, je pense que pour un enfant, il est important d'avoir une mère qui se sent bien dans ce monde. Tu as fait part de tes difficultés et de ta colère légitime, tu as dis que tu te sentais mal dans ta peau et j'espère que ça ne durera pas, mais je pense sincèrement vu tout ce que tu as écrit que tu as les ressources pour avancer, te faire aider et progresser. Je pense aussi que les enfants ressentent l'inquiétude et l'angoisse de leurs parents, aussi, je pense qu'il faut te soigner toi avant tout, et que ça s'arrangera mécaniquement avec ton enfant, te sentant en sécurité, il se sentira lui-même plus en sécurité. Je trouve que tu as déjà fait un grand pas en mettant ton histoire en mots. Je pense qu'il est un peu jeune pour comprendre ton histoire, mais peut-être devrais tu évoquer avec lui le fait que tu as eu des malheurs dans ta jeunesse, mais que c'est du passé et que cela n'a rien à voir avec lui ? Je ne sais pas ce qu'en pensent les autres ? Quelles sont vos expériences là-dessus ? En tous cas, j'espère que tu pourras te sentir bien dans ce monde, même si c'est effectivement un monde de fous ! Pense aux belles choses et aux belles personnes, mêmes si elles sont rares. Montre les belles choses à ton enfant, ça te fera du bien à toi aussi.

EscargotToutChaud
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 52
Points : 291
Date d'inscription : 04/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Mer 19 Avr - 20:16:19

Ça m'a fait du bien de déballer tout ça, mieux et surtout moins cher qu'une psychoterapie.
Mon fils je ne lui parlerais jamais de cela, c'est ma croix à porter pas la sienne.
Il a la chance d'avoir une jolie enfance à l'abri, je ne lui enleverais jamais ça.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par jolindien le Jeu 20 Avr - 6:34:16

Marieba,
tu as fait un pas, un pas vers toi.
On croit les choses immuables, comme souffrir du fait de son passé douloureux...Mais est-ce son passé, ou l'idée que l'on s'en fait qui est douloureuse?
Et de pas en pas il est possible de découvrir, de laisser exister cet amour en nous.
Cet amour de soi, de l'autre, du monde, de cette mosaïque de mondes ou s'épanche l'homme, ainsi plus rien ne sera comme avant.
D'ailleurs d'avant et d'après, point d'importance, alors dans l'instant, un jour on se surprend, on s'étonne de pouvoir accéder à cette parcelle de nous que nous avions enfoui très loin.
Les faux semblants s'envolent quand la conscience fait le lien, relie les parties qui nous composent,
et de là émerge une douceur de vivre dans laquelle l'amour est devenu inconditionnel.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 320
Points : 563
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Jeu 20 Avr - 13:25:34

J'ai toujours eu le triste sentiment d'avoir été coupable de ce qui m'est arrivé.
Vous ne pouvez pas imaginer ce que certains hommes m'ont dit pendant mon enfance et mon adolescence.
Certains de ces individus avaient l'âge d'être mon père, ce que j'ai pu entendre comme vulgarité alors qu'ils parlaient de moi.
J'ai fini par me croire coupable, d'avoir provoqué tout ça.
En me confiant à vous, je voulais vous convaincre que non...je n'avais rien fait de mal...que ce n'était pas de ma faute.

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Djodge le Mar 25 Avr - 10:52:09

Marieba, pourquoi vouloir nous convaincre de quelque chose ? Ne serait-ce pas plutôt toi que tu cherches à convaincre en fin de compte ?
D'ailleurs pourquoi devrais-tu être responsable de ce qui t'est arrivé ? Sais-tu d'où te vient cette idée/sensation ?
avatar
Djodge
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 58
Points : 301
Date d'inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par marieba le Mar 25 Avr - 10:56:09

Peut-être car je n'ai pas vraiment dit non...

marieba
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 152
Points : 385
Date d'inscription : 22/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Me voici chez vous

Message par Djodge le Mar 25 Avr - 11:00:37

Te souviens-tu de pourquoi tu n'as pas dit non ?
avatar
Djodge
Coquelicot averti
Coquelicot averti

Messages : 58
Points : 301
Date d'inscription : 14/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum