HeliosPolis Forum Adultes Surdoués (Hpi, Zèbres, hqi...)

Mes copines de fac et moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mes copines de fac et moi

Message par Vive le Mar 28 Mar - 18:25:16

Fidèle en amitié, j'ai des amies que je connais depuis treeeees longtemps.
Problème : décalage mais alors total.
La dichotomie souvenirs d'ado / évolution divergente est complètement ahurissante et difficilement gerable sauf à repondre par onomatopées le plus souvent.
Incapacité à percevoir la force d'un message, centrées sur leur vie quotidienne Sans analyse, parler d'un tel de façon quasi déplacée ( manque d'empathie alors que la personne est en train de mourir d'une longue maladie).
Elles sont pourtant super gentilles, je reste attachée à mon adolescence.
Mais je réalise alors l'écart, celui que je nie tout le temps, que je ne veux pas voir en me disant que j'exagère et que je suis élitiste ou que sais je encore.
Bref, va falloir que j'integre sans culpabiliser.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 1202
Points : 1401
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes copines de fac et moi

Message par Izo le Mar 28 Mar - 19:28:54

Vive a écrit:Fidèle en amitié, j'ai des amies que je connais depuis treeeees longtemps.
Problème : décalage mais alors total.
La dichotomie souvenirs d'ado / évolution divergente est complètement ahurissante et difficilement gerable

Mais je réalise alors l'écart, celui que je nie tout le temps, que je ne veux pas voir en me disant que j'exagère et que je suis élitiste ou que sais je encore.
Bref, va falloir que j'integre sans culpabiliser.

Cette dichotomie est constante pour moi. Je m'étonne de ce qui suit Vive. Pourquoi ce déni et cette culpabilité ? Que ressens tu de si fort pour les éprouver ? Sens tu en toi comme une vague t'immerger qui te fais te sentir supérieure (ceci n'est pas un jugement mais un questionnement en réaction à la culpabilité que tu évoques). J'avais une amie qui sentait par moments son orgueil la submerger au point de porter sur tout le monde un regard désapprobateur et cruel. Elle en souffrait et tachait de lutter contre cette faiblesse.
Je crois pour ma part ne pas connaître l'orgueil.
avatar
Izo
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 288
Points : 304
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes copines de fac et moi

Message par Vive le Mar 28 Mar - 19:32:37

Non. Aucun orgueil. Plutôt de la tristesse de les sentir perdues. Je voudrais que ca n'existe pas.
Ma Vie n'est pas plus heureuse que la leur et je n'ai rien accompli de notable.
L'orgueil ce serait me sentir supérieure. C'est absolument pas ca. Je me sens juste différente, dans une autre réalité.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 1202
Points : 1401
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mes copines de fac et moi

Message par Izo le Mar 28 Mar - 19:34:52

J'avais bien compris cela de ta part c'est juste la question de la culpabilité qui me gênait.
avatar
Izo
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 288
Points : 304
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum