Adultes Surdoués-Forum HELIOS (Hpi, Zèbres, hqi...)

Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Vive le Sam 4 Mar - 3:31:21



Le dronte (dodo) espèce endémique de Madagascar faisait 20 kgs environ. Il ne volait pas ( ailes atrophiées car Sans prédateur) et ne fuyait pas l'homme ( simplet quoi).

Il s'est éteint 100 ans après sa découverte par les européens ( tue pour sa viande, nids detruits par les chiens des colonisateurs), à la fin du 17ème siècle.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Vive le Sam 4 Mar - 15:04:14

Le Thylacine



Largement répandu en Australie, ce mammifère marsupial de la taille d’un loup et souvent appelé loup ou tigre de Tasmanie est aujourd’hui éteint, même si de possibles traces de vie auraient été découvertes en 2013. Ils auraient survécu péniblement en Tasmanie jusque dans les années 30 mais sa réputation de voleur de poules et la chasse intensive (avec prime de l’État pour chaque animal abattu) a contribué à sa disparition.

Il était largement répandu en Australie et en Nouvelle-Guinée il y a plusieurs milliers d’années. Des bouleversements, notamment l’introduction du dingo vers le IIIe millénaire av. J.‑C., réduisirent son habitat à la Tasmanie, au sud-est de l’Australie. On attribue sa disparition de Tasmanie à sa chasse intensive encouragée par des primes d’abattage, mais elle est due aussi à l’introduction des chiens et à l’enracinement des colons dans son milieu naturel.

Chassant généralement seul, le thylacine se nourrissait de toutes sortes d’animaux, notamment de kangourous, de wallabies et d’oiseaux nichant à terre. Maladroit dans ses mouvements, se déplaçant lentement, il était plutôt nocturne ou semi-nocturne.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Boniface le Sam 4 Mar - 19:36:23

Rougette, Pteropus subniger ;



Aussi appelée roussette à collet rouge, ou rougette (Pteropus subniger) est une espèce de renard volant aujourd'hui éteinte qui vivait autrefois à La Réunion et à l'île Maurice, dans les Mascareignes. Elle aurait probablement disparu au XIXe siècle à cause de la déforestation intensive de son habitat par l’homme.

crédit wikipédia et topito

Phoque tropical, Monachus tropicalis :



Le Phoque tropical ou phoque moine des Caraïbes (Monachus tropicalis) est un phoque moine (genre Monachus) disparu depuis 1950. Cette espèce a été classée sur sa liste rouge des espèces éteintes, en 1994, par l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). La NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) l'a classée comme disparue en 2008, après cinq années de recherches infructueuses.

crédit wikipédia

Panthère nébuleuse de Taïwan, Neofelis nebulosa brachyura ;



La Panthère nébuleuse de Taïwan (Neofelis nebulosa brachyura), parfois traduit en Panthère nébuleuse de Formose d'après l'ancien nom de l'île où vivaient ces animaux, est une sous-espèce de panthère nébuleuse considérée depuis les années 1990 comme éteinte (possiblement depuis plusieurs décennies) et depuis officiellement déclarée comme telle.

crédit wikipédia
avatar
Boniface
Pâquerette timide
Pâquerette timide

Messages : 19
Points : 266
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Vive le Sam 4 Mar - 19:41:27

Toujours un pincement. Et ...
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Vive le Dim 5 Mar - 17:05:13



Le grand pingouin


Les hommes ont chassé le Grand Pingouin pendant plus de 100 000 ans. Cette chasse occupait une place importante dans la culture des indiens d'Amérique qui vivaient à proximité de cet oiseau, celui-ci représentant pour eux une source de nourriture, mais également un objet de culte. Les premiers Européens qui explorèrent l'Amérique ont rapidement découvert que cet animal était une proie facile à capturer, et qu'il pouvait aussi être utilisé comme appât pour la pêche et fournir des plumes pour l'industrie, si bien que la population de Grands Pingouins s'est mise à décroître rapidement. Quand les scientifiques réalisèrent à quel point la population était menacée, différentes lois furent promulguées pour tenter de sauver cet oiseau, mais elles se révélèrent insuffisantes. Sa rareté croissante attira la convoitise des musées et des collectionneurs privés qui recherchaient œufs et peaux de pingouin. C'est ainsi que le dernier Grand Pingouin connu est tué à Eldey, en Islande, en 1844. Le Grand Pingouin est mentionné dans un grand nombre de romans et le journal scientifique de l’American
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Invité le Dim 5 Mar - 17:08:22

Oh:
Pauvre pingouin

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Vive le Dim 5 Mar - 18:59:08



Répartition géographique



Le dauphin de Chine était un dauphin d'eau douce.

Les causes de l'extinction du dauphin de Chine sont multiples :

la pollution importante des rivières chinoises et notamment du Yangzi Jiang ;
le nombre croissant de cargos parcourant le Yangzi Jiang, empêchant l'écholocation du dauphin de fonctionner ou les blessant avec leurs hélices ;
les filets de pêcheurs capturant les dauphins ;
les chamboulements environnementaux dus au barrage des Trois-Gorges[10].
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Invité le Dim 5 Mar - 19:06:02

http://www.francetvinfo.fr/animaux/especes-menacees/moins-etudies-les-animaux-moches-seraient-davantage-menaces-d-extinction-que-les-autres_1355333.html

Pas disparus, mais en voie de...
Parce que l'animal humain les trouve moches

Rationnels, les scientifiques ? Que nenni ! La preuve en est fournie par une étude australienne publiée le 6 mars par la Mammal Review (en anglais). Et ce n'est pas joli, joli : les animaux jugés moches par les humains seraient davantage menacés d'extinction que les autres, car ils sont moins étudiés par les scientifiques.

Trish Fleming et Phil Bateman, les auteurs de l'étude, ont classé, explique Le Monde, "331 mammifères terrestres australiens (...) en trois catégories : les beaux (good), les méchants (bad) et les moches (ugly)." Ils ont ensuite compté, selon le magazine en ligne The Conversation, le nombre de mentions consacrées aux différentes espèces de mammifères dans les revues scientifiques spécialisées.

Et le résultat est sans appel. Kangourous, koalas, diables de Tasmanie et opossums, qui constituent la moitié des mammifères australiens, sont mentionnés dans les trois quarts des études, toujours selon The Conversation. A l'inverse, souligne Le Monde, "le groupe des animaux moches (les chauves-souris, les rongeurs) est celui qui rassemble le moins d’études".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Vive le Lun 6 Mar - 12:35:05



Le Quagga

Le Quagga était une sous-espèce de zèbre venu d’Afrique du Sud. Le dernier spécimen sauvage fut abattu en 1878 et l’espèce s’éteignit définitivement en 1883 avec le spécimen du zoo d’Amsterdam. Son extinction est due, une fois n’est pas coutume, à la chasse intensive que pratiquèrent les colons néerlandais et les Afrikaners.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Invité le Mar 7 Mar - 19:35:46

Bordel, drôle de bestiole ce moa Shocked

L'ours des cavernes:
Disparition de l'ours des cavernes
Les fossiles les plus récents d'ours des cavernes sont situés vers – 10 000 ans. Pour expliquer cette récente disparition (comme pour d'autres animaux comme le mammouth ou le rhinocéros laineux...) la chasse humaine a été longtemps mise en avant. A ce jour aucun élément ne permet d'étayer cette théorie du génocide.
Une période de glaciation intense il y a 10 000 ans pourrait-elle avoir eu raison de l'ours des cavernes ? Oui, si l'on considère que le mode de vie de l'animal est fortement lié aux saisons et au climat. Si une période de froid sec s'installe en Eurasie il est inévitable que la faune et la flore sont impactées durablement. Avec des ressources en diminution l'ours des cavernes ne peut réaliser ses réserves avant la période d'hivernation... et d'autant moins supporter la période de froid...

Peut-être, peut-être pas
http://www.hominides.com/html/animaux-prehistoriques/ours-des-cavernes.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Invité le Mar 7 Mar - 19:38:17


Homme de Néandertal

Pour Jean-Jacques Hublin (anthropologue, Max-Planck-Institute), la disparition progressive de Néandertal peut s'expliquer par la concurrence directe avec Homo sapiens. Depuis son arrivée en Europe, Sapiens colonise toutes les niches écologiques où Néandertal se trouvait seul jusqu'alors. D'un point de vue alimentaire Sapiens a su diversifier ses proies comme les petits mammifères, là où Néandertal se "cantonnait" aux gros herbivores comme les mammouths. Il en résulte pour Néandertal une chasse plus dangereuse et aussi plus aléatoire.
Loin de l'image idéale d'un Homo sapiens "naturellement bon" et pacifiste, J-J Hublin n'exclut pas que des combats Sapiens-Néandertal aient eu lieu pour la conquête de territoires. La disparition de Néandertal serait donc due à une alimentation plus irrégulière, une natalité plus faible, une mortalité plus forte accentuée par des combats avec Sapiens
Peut-être, peut-être pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Vive le Mar 11 Juil - 20:07:55

Les causes de ces reculs sont connues : ils sont imputables, en premier lieu, à la perte et à la dégradation de l’habitat, sous l’effet de l’agriculture, de l’exploitation forestière, de l’urbanisation ou de l’extraction minière. Viennent ensuite la surexploitation des espèces (chasse, pêche, braconnage), la pollution, les espèces invasives et les maladies et enfin, de manière plus marginale pour l’instant, le changement climatique.

L’impact de notre système alimentaire est majeur. « A elle seule, l’agriculture occupe environ un tiers de la surface terrestre totale, est la cause de 80 % de la déforestation mondiale et pèse pour près de 70 % de la consommation d’eau, rappelle Arnaud Gauffier, responsable du programme agriculture du WWF France. Enfin, 30 % de l’empreinte carbone en France est liée à l’alimentation. »

« Dépassement écologique » de plus en plus précoce

Le second indicateur sur lequel se base le rapport « Planète vivante » est l’empreinte écologique, qui mesure la pression qu’exerce l’homme sur la nature. Elle calcule ainsi les surfaces terrestres et maritimes nécessaires pour produire chaque année les biens et services que nous consommons (nourriture, combustible, espaces bâtis, etc.) et absorber les déchets que nous générons (en particulier nos émissions de CO2), puis les compare à la biocapacité de la Terre, c’est-à-dire la surface disponible. Ces superficies se mesurent en hectares globaux (hag).

En 2012, l’empreinte écologique de l’humanité atteignait 20,1 milliards d’hectares globaux, soit 2,8 hag par personne. Elle excédait ainsi largement (de 61 %) la biocapacité totale de la Terre, qui s’élevait à 12,2 milliards de hag (1,7 hag par personne). Au final, cette année-là, l’humanité a utilisé l’équivalent de 1,6 planète pour vivre et a donc entamé son « capital naturel ». La majeure partie (60 %) de cette surconsommation est imputable aux émissions de CO2, essentiellement dues à la combustion des énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel).


Comparaison de l’empreinte écologique globale de l’humanité et la biocapacité totale de la Terre entre 1961 et 2012. WWF
Ce « dépassement écologique », qui intervient depuis le début des années 1970, est possible car nous coupons des arbres à un rythme supérieur à celui de leur croissance, nous prélevons plus de poissons dans les océans qu’il n’en naît chaque année, et nous rejetons davantage de carbone dans l’atmosphère que les forêts et les océans ne peuvent en absorber. Or, le « jour du dépassement », la date à laquelle l’humanité a consommé toutes les ressources que la Terre peut produire en un an, est chaque année plus précoce : il a eu lieu le 8 août cette année contre le 14 octobre en 1992 et le 1er novembre en 1986. A ce rythme, en 2050, avec une population mondiale qui frôlera les 10 milliards d’humains, nous aurons besoin de 2 planètes.

« Le franchissement du seuil de biocapacité de la Terre n’a qu’une durée limitée, prévient Pascal Canfin. C’est comme un compte en banque : si tous les ans on puise dans son épargne de plus en plus tôt, sans la reconstituer, un jour elle aura disparu. » Les retombées de cette vie à crédit sont d’ores et déjà palpables, comme en témoignent l’effondrement des pêches, les pertes d’habitats et d’espèces ou encore l’accumulation du carbone dans l’atmosphère à des niveaux inédits.

Le Luxembourg et l’Australie possèdent la plus forte empreinte

De manière globale, les pays qui exercent la plus grande pression sur les écosystèmes sont ceux qui émettent le plus de CO2 : la Chine, les Etats-Unis, l’Inde, la Russie et le Japon. A eux cinq, ils pèsent la moitié de l’empreinte écologique mondiale.

Mais, ramené par habitant, cet indice donne un classement différent. Cette fois, ce sont les pays aux revenus les plus élevés qui sont les plus fautifs. Ainsi, l’empreinte record par tête est détenue par le Luxembourg (15,8 hag par habitant, soit 9 fois ce que la Terre peut produire), suivi de l’Australie (9,3 hag), des Etats-Unis et du Canada (8,2 hag) et de Singapour (8 hag) – sans compter les pays du Golfe, classés parmi les plus polluants en 2014, mais pour lesquels aucune donnée n’est disponible dans le rapport 2016. La France se classe à la 28e position, avec 5,1 hag. Le Pakistan, le Bangladesh, Haïti, le Timor oriental et l’Erythrée possèdent quant à eux l’empreinte la plus faible, avec environ 0,6 hag par habitant.


Empreinte écologique moyenne par habitant dans chaque pays en 2012. WWF
Une lueur d’espoir, toutefois : l’empreinte écologique par habitant des pays à haut revenu (ceux de l’Organisation de coopération et de développement économiques) a légèrement diminué entre 1985 et 2012. Un déclin qui peut être attribué à des gains de productivité et aux nouvelles technologies, mais aussi aux effets de la crise économique.


Empreinte écologique moyenne par habitant dans les pays à haut, moyen et bas revenu en 1961, 1985 et 2012. WWF
« Il ne s’agit pas de vivre comme il y a cinquante ans, mais d’inventer un nouveau modèle », assure Pascal Canfin. Pour cela, le rapport appelle à préserver le capital naturel, à réorienter les flux financiers pour notamment valoriser la nature, à instaurer une gouvernance équitable des ressources et à produire mieux et à consommer plus raisonnablement. « Si tout le monde réduisait d’une demi-portion par jour sa consommation de protéines animales, tout en augmentant sa consommation de légumineuses et de céréales, nous pourrions baisser de 25 % les émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation, assure Arnaud Gauffier. C’est à la portée de tous. »
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 14:01:38








Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Vive le Jeu 13 Juil - 14:07:13

Ah le retour Wink
Welcome back. On va nous accuser de copinage tu crois?
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2312
Points : 2894
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 14:16:05


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux disparus-espèces éteintes du fait de l'homme et son mode de vie

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 14:26:26

fr.wikipedia.org/wiki/Loup_rouge

(pas encore mais...)



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum