HeliosPolis Forum Adultes Surdoués (Hpi, Zèbres, hqi...)

L'anxiété, mon trouble associé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'anxiété, mon trouble associé

Message par Vive le Lun 13 Mar - 21:58:29

J'ignore si cela est récurrent. Je suis donc thqi et je suis également agoraphobe. Cette agoraphobie a commencé à se manifester l'orsque j'avais 23 ans. Limitée au depart à la conduite sur voie rapide ( autoroutes, rocades, périphériques), celle ci est devenue de plus en plus envahissante. Ce trouble a fini par muter en un trouble anxieux généralisé très invalidant.
Je refusais tout traitement médicamenteux durant de longues années, persuadée que la force de mon mental et de ma volonté de me sortir de la suffiraient à me guérir . En vain.
Je ne sortais plus du tout de chez moi et je ne pouvais plus assister à mes cours Sans ressentir des angoisses terribles. Régulièrement je me réfugiais aux wc, et me mettais à l'abri de tout.
J'en parle aujourd'hui au passé car j'ai fini par accepter que j'avais besoin de cette béquille chimique pour vivre normalement.
Par chance, ca a fonctionné.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 1202
Points : 1401
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Vive le Lun 13 Mar - 22:06:40

Le fait d'être angoissé pourrait être un trait constitutif de l'être humain. Ainsi, des chercheurs américains d'un groupe pluridisciplinaire (université de Columbia, Institut américain de la santé, laboratoire pharmaceutique GSK) estiment que l'angoisse excessive qui frappe parfois certains de nos semblables aurait coévolué avec l'intelligence humaine. Ce que l'on décrit habituellement comme une souffrance, à savoir l'anxiété, serait en fait un trait bénéfique pour l'espèce humaine, soulignent les auteurs, dont les résultats ont été publiés le 12 avril dans la revueFrontiers in Evolutionary Neurosciences.
Pour aboutir à cette conclusion, ils ont mis en évidence une corrélation chez certaines personnes entre un niveau d'angoisse excessif et des tests de quotient intellectuel très élevés. «Alors que les craintes exagérées sont considérées comme un signe de personnalité négatif, au contraire de l'intelligence, qui est jugée positivement, l'angoisse aurait permis à notre espèce au long de son histoire d'éviter des situations dangereuses, écrivent les auteurs. Elle lui aurait permis de ne pas prendre de risques, et de survivre dans certains cas.»
Stratégie de survie

En clair, la sélection naturelle a conservé les humains les plus anxieux, ceux qui, du fait de leurs craintes excessives, ont été amenés à anticiper le danger et à mettre en œuvre des stratégies sophistiquées pour s'en prémunir.
Dans leur étude, les chercheurs se sont intéressés à 26 personnes souffrant d'un syndrome d'anxiété généralisée et les ont comparées à 18 volontaires sains. Tous ont subi des tests de mesure de l'intelligence. Dans le premier groupe, les plus anxieux étaient aussi ceux qui avaient les résultats les plus performants lors des tests d'intelligence.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 1202
Points : 1401
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Cyclopède le Lun 13 Mar - 23:18:45

Je suis comme toi, THQI et traité pour l'anxiété.  Wink

Mes accès d'anxiété (presque au niveau d'attaques de panique continues qui peuvent s'étaler sur plusieurs semaines) m'obligent moi aussi à un traitement médicamenteux que j'ai d'ailleurs commencé dès l'enfance.

Plus le temps passe, et plus ces accès me sont pénibles. Je vis reclus la plupart du temps, et n'aime ni sortir, ni recevoir. (Et je n'en souffre pas.)
Je ne connais pas le lien exact entre QI et anxiété.
Mais au regard de ce qu'a été mon passé, je ne peux pas tout mettre sur le dos d'un quelconque QI !

Durant ces périodes de souffrance j'augmente mes doses de médicaments, en attendant que ça passe.

Je crois que tout dans le corps humain est susceptible de tomber en panne. L'anxiété est salutaire, l'excès d'anxiété est un handicap.
L'idée d'avoir à sortir le samedi me paralyse dès le samedi précedent. Serait-ce pour des choses simples et quotidiennes.

J'ai accepté mon sort. (Bipolaire de type 2)
avatar
Cyclopède
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 345
Points : 405
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Vive le Mar 14 Mar - 0:58:14

Oui pas simple de faire un lien.
Et l'étude que j'ai postée ne repond pas non plus.
Mon anxiété est bien maîtrisée aujourd'hui, et si l'idée de sortir de m'est jamais plaisante, c'est souvent que je me dis une fois à l'extérieur : tu as bien fait !
C'est notre croix fata ( oui clin d'œil) l'essentiel est de se préserver des attaques de panique qui baignent nos corps notre esprit et surtout notre cœur dans l'adrénaline . La tachycardie c'est impressionnant quand ca arrive.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 1202
Points : 1401
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Cyclopède le Mar 14 Mar - 9:05:08

Heureusement que malgré ces fragilités, nous pouvons trouver ces moments de bonheur qui donnent sens à nos vies.
Que nous puissions par instant nous sentir transportés dans des prises de conscience éclairantes.
Je ne pense pas pouvoir guérir de ces fragilités.
avatar
Cyclopède
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 345
Points : 405
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Vive le Mar 14 Mar - 14:40:08

Mais dans ton témoignage fata il y a un truc qui m'interpelle. Tu as peur d'avoir peur une semaine avant. Ton traitement est il efficace? J'ai pu casser cette surenchère grâce à lui. Plus je sors plus je le désensibilise aux agressions extérieures. Sauf que j'aime pas le faire. Ma psychiatre a dit que ce sera certainement à Vie oui. Mais bon elle est tres nulle. À bordeaux j'essaierai de trouver un bon praticien.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 1202
Points : 1401
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Izo le Mar 14 Mar - 15:36:45

C'et la dose qui fait le poison. Si rester une minute dehors dans un endroit fourni en gens et en bruits est un calvaire alors sincèrement je vous plains.

Je ne souffre pas d'anxiété. C'est calme dans ma tête, en revanche j'ai établi récemment un lien entre mes crises de sinusites et l'appréhension d'une situation délicate. Parfois c'est le dos (contracture musculaire) qui prend en charge le stress. Je crois que je me suis tellement blindée dans la tête que mon corps prend tout à la lettre et sert de courroie de transmission. Quand cela arrive je m'efforce de le chouchouter au maximum tout en agissant sur la situation qui au fond ne mérite pas cette pression. Je ne suis pas soumise à de grandes pressions bien au contraire.

Pour résumer : peu sollicitée socialement je suis sans mouchoir.
Des que mon planning social commence à s'encombrer voilà la première goutte qui s'annonce !
avatar
Izo
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 288
Points : 304
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Vive le Mar 14 Mar - 15:48:14

Ben comme dit izo, je vis à peu près normalement aujourd'hui.
Comme l'explique fata, la seule pensee que l'on doit sortir peut nous angoisser ou nous faire paniquer. On va tenter de trouver des stratégies d'évitement, ou pour se rassurer.
Souvent les conjoints servent de barrière entre le monde et nous. Enfin avec un de mes ex copains ce fut ca, j'avais 26 ans. Lorsque mon anxiété était au plus haut, et qu'on était en extérieur, il ne pouvait pas disparaître de ma vue, enfin lui il circulait mais ca me déclenchait des attaques de panique, crises de larmes. Enfin une phobie quoi. Irrationnelle.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 1202
Points : 1401
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Cyclopède le Mar 14 Mar - 16:36:48

La seule phobie sociale n'est pas aussi handicapante que l'angoisse sans causes. C'est celle-là que j'aimerais pouvoir dépasser.
C'est le sentiment accompagné de certitude qu'on va devenir irrémédiablement fou et continuer à l'être après cette vie, à jamais.
Ce genre d'anxiété là fait passer la phobie sociale pour peu de choses.
avatar
Cyclopède
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 345
Points : 405
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Izo le Mar 14 Mar - 17:31:02

Oui l'angoisse tapie au fond de soi prompte à se manifester doit être insupportable à vivre. C'est comme porter en soi une bombe dont on ignore ce qui va la dégoupiller. Je n'ai jamais eu à vivre cela. Pouvez vous déterminer les signes avant coureurs ?
avatar
Izo
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 288
Points : 304
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Vive le Mar 14 Mar - 17:42:54

Non, c'est impossible. C'est diffus. C'est une sur réaction de défense. Il n'y a aucune cause, aucun facteur déclencheur.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 1202
Points : 1401
Date d'inscription : 24/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'anxiété, mon trouble associé

Message par Cyclopède le Mar 14 Mar - 18:32:03

Pour moi du moins, je me lève un matin, et le monstre est là. Pour environ un mois (sous traitement puisque ce dernier est continu à vie).
La seule solution est pour moi d'augmenter les doses et oser si ça devient intenable prendre des benzodiazépines, avec prudence, étant donné le risque d'addiction.
avatar
Cyclopède
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 345
Points : 405
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum