Adultes Surdoués-Forum HELIOS (Hpi, Zèbres, hqi...)

Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Aller en bas

Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Vive le Jeu 27 Juil - 2:01:02

Le jour où j'ai su que j'étais surdouée.

Enfant, ma sur efficience se voyait beaucoup. J'étais même devenue une bête de foire dans le quartier dans lequel vivait ma tendre grand-mère . Elle était fière de montrer ce dont était capable sa petite fille. Ce n'était ni Bien ni mal, qu'elle le fasse. Cela répondait probablement à la demande des gens.
Je n'aimais pas réciter les fables devant les gens, je vivais mes histoires de facon intense et n'avais pas l'envie qu'on me vole cela. Je résistais parfois mais elle insistait tant que je cedais , le numéro était rodé, cela faisait son effet, mais je disais sans âme , Avec la seule envie de me débarrasser de la corvée .

Ca a commencé comme ca, ma reputation d'intelligente.

Puis le temps est passé. J'ai eu un parcours honorable en considération des statistiques . Issue d'un milieu on ne peut plus modeste, j'ai fait mon droit, comme on dit parfois.

Puis l'anxiété , puis le mal etre . Un truc clochait, ca n'allait pas, j'implosais, me destructurais de plus en plus , la Vie normale , la Vie moyenne, la Vie de rien.

Je lisai, quatre ans après devenue mère, un manuel rédigé par Arielle Adda. L'enfant doué. L'enfant que je fus lit Alors la dame aux cheveux noirs.
La dame, la fée , elle avait trouvé, PourQuoi cet amour inconditionnel pour les animaux , pourquoi la démesure dans les émotions, la rapidité , les manques, les doutes, l'insatisfaction , la détestation de la violence, la langueur, les rêveries , tout elle me parlait .

Pourtant je doutais encore, je me disais que ça ressemblait , que ca se pouvait , mais...

Alors j'ai cherché une psychologue spécialiste de cette particularité .
Le rendez vous donné , je commençais à stresser . Normal pour moi.

J'y allais enfin.
Elle confirma ce que la fée avait dit, dans le livre.

C'est vers Madame Arielle Adda que vont mes pensées .
Elle qui œuvre tant pour les enfants doués, et pour les grands enfants que nous sommes toujours.

À vous !
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2384
Points : 3269
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Invité le Jeu 27 Juil - 9:52:58

Moi j'ai su que j'étais sousdoué quand je me suis inscrit sur un forum de surdoués qui m'ont traité comme de la merde, et même moi j'ai compris que si de si hautes gens me traitaient ainsi c'était que je le méritais et que j'étais pire qu'un normopensant (chez les sousdoués ça veut dire les gens) et donc sousdoué.
Enfin je crois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Invité le Jeu 27 Juil - 9:59:36

Mais le corollaire de ce paradigme que fut mon intrusion disruptive parmi ceux qui n'étaient mes commensaux (jai taper phrase aleatoir), c'est qui m'ont dit qu'est ce que je foutais là,
ben je sais plus, je croyais c'était un forum de baise ou de jeux video.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Vive le Jeu 27 Juil - 14:24:46

Bon tu peux assumer et etre sérieux deux secondes.
Abrége : hypersensible, curieux de tout, milieu modeste et plume aiguisée , t'as pas grandi, t'es plein de peurs

Oui je fais de l'outing.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2384
Points : 3269
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Invité le Jeu 27 Juil - 14:27:30

Ouais bon le reste si ça t fais plaise j'ai pas tout compris mais milieu modeste sûrement pas on descend des Pharaons ça en jette hein

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Vive le Jeu 27 Juil - 14:29:46

Que n'as tu pas compris?
Je veux bien développer mon avis/sentiment/ impression
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2384
Points : 3269
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Invité le Jeu 27 Juil - 14:47:57

Nan nan mais rien...

Mais c'est pas chouette de divulguer que je suis un supermégahypersensible,
et pis tu mens j'ai grandi je fais 2 m moins 7 cm, et c'est quoi ces histoires de peurs,
déjà ça s dit pas, et pis c'est le genre de trucs dit l'ot bip, ça suffit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Vive le Jeu 27 Juil - 16:02:21

T'es mignon avec tes deux mètres .
Mais tu mens toi aussi .
Mais je t'embête pas. Te force pas .
Je me tais . Chut .
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2384
Points : 3269
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Granada le Sam 29 Juil - 17:56:15

Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Avant ce jour de découverte, j'ai eu des moments où je me suis rendu compte que je comprenais plus que les autres enfants de mon âge et parfois plus que les adultes... Je voyais bien dans ces moments-là, le décalage d'objectivité, de perspicacité et de réflexion.
Jamais je ne me suis dit que j'étais surdouée. Mon cousin a été diagnostiqué en CP et il est/était très différent de moi, surtout dans le tempérament et la personnalité. Lui calme, posé et docile; Moi enthousiaste, rebelle et colérique. Donc, c'était quelque chose d'autre en parallèle mais différent.

J'ai toujours été surprise de la manière dont les autres me percevaient, toujours très en décalage de comment moi j'étais et me sentais être. Au sein de la famille, j'étais le vilain petit canard, beaucoup de défauts et de reproches, j'avais du mal à me reconnaitre, c'était toujours négatif. Avec les profs, ça a toujours été paradoxal: sérieuse, sage et rebelle, silencieuse et bavarde, attentive et dissipée, bonne et mauvaise/moyenne élève... et les camarades: conne, intello, chiante, bizarre... heureusement, mes ami(es) me trouvaient sympas et drôles, quand même!

J'ai eu un parcours scolaire / universitaire linéaire: bac + master 2.
Mon anxiété est vraiment venue en deuxième année de fac où j'ai été harcelée un temps et un moment où une personne s'en est pris à moi justement parce que l'on disait de moi que j'étais "douée et intelligente". Ça a eu un impact dans une partie de mes études. J'ai loupé mon oral de diplôme mais je l'ai quand même obtenu avec mention assez bien! (heureusement l'écrit était cohérent et bien présenté).

En entrant dans la vie active, j'ai commencé à faire un blocage socio-professionnel. J'ai travaillé de manière discontinue avec des pauses de chômage. C'est au cours d'une de mes expériences professionnelles que, après un deuil familial, mon anxiété a dévié en insomnie sévère jusqu'à épuisement générale qui a conduit à un arrêt maladie, puis rupture conventionnelle, puis une pause pro de 3 ans pour aboutir à affirmer que "j'ai des capacités cérébrales au dessus de la moyenne et qu'il serait temps que j'arrête de me fuir et que je m'accepte comme je suis." Je précise avec suivi chez la psy pendant ses 3 ans.
(Bien évidemment je ne suis pas surdouée, juste différente avec un cerveau qui fonctionne à plein régime, une grande sensibilité et très émotive... Ben voyons! C'est fou comme le martèlement des clichés sur les surdoués m'est rentré dans le crâne...)

Ma psy m'a conseillé le livre de Cécile Bost: difficultés et souffrance de l'adulte surdoué".

Heureusement que j'ai accepté de lire le livre... Gros soulagement. Je ne suis pas folle, je ne suis pas seule, je suis comprise, tout s'explique... Enfin.
Le jeudi, je terminais le bouquin. Le samedi, je m'inscrivais sur le forum ZC. Le mercredi suivant, je faisais une IRL "Z"... (d'habitude, je ne vais pas sur les réseaux sociaux, participe rarement sur les forums et je n'avais jamais fait d'IRL...).

Je ne sais pas si je me ferais un jour tester, je verrais. Le simple fait de savoir est déjà énorme pour moi... Et bien au delà de ce que je pensais.

Et les IRL, indispensables. Les discussions et rencontres que j'ai toujours rêvées d'avoir: des personnes ouvertes et sympas, on peut discuter de tout et donner son point de vue sans être moquée ou jugée, grande tolérance... C'est agréable de se sentir apprécié tel que l'on est.
Voilà...

Granada
Pâquerette timide
Pâquerette timide

Messages : 16
Points : 419
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jour où j'ai su que j'étais surdouée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum