Adultes Surdoués-Forum HELIOS (Hpi, Zèbres, hqi...)

Moi Momosse

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Vive le Mar 22 Aoû - 15:47:00

Etre humble, c'est aimer la Vérité plus que soi. . André Comte-Sponville.

Le mot humilité (du mot latin humilitas dérivé de humus, signifiant « terre ») est généralement considéré comme un trait de caractère d'un individu qui se voit de façon réaliste. L'humilité s'oppose à toutes les visions déformées qui peuvent être perçues de soi-même (orgueil, égocentrisme, narcissisme, dégoût de soi), visions qui peuvent relever de la pathologie à partir d'une certaine intensité. L'humilité n'est pas une qualité innée chez les humains ; il est communément considéré qu'elle s'acquiert avec le temps, le vécu et qu'elle va de pair avec une maturité affective ou spirituelle. Elle s'apparente à une prise de conscience de sa condition et de sa place au milieu des autres et de l'univers.

L'humilité n'est pas forcément liée à la manière dont un individu se montre aux autres, ainsi la modestie n'est pas une forme d'humilité mais plutôt une « démonstration » d'humilité que peut tout à fait réaliser une personne dépourvue d'humilité. De même, la fierté n'est pas incompatible avec l'humilité, un individu peut être fier de lui pour ce qu'il a réalisé, justement parce qu'il possède assez d'humilité pour prendre conscience qu'il a fait beaucoup pour ce qu'il est. Par opposition, c'est souvent par manque d'humilité qu'un individu se dévalorise, en surestimant ses propres capacités et donc en considérant ses réalisations comme médiocres.

Vive
Admin
Admin

Messages : 2340
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par jolindien le Mar 22 Aoû - 15:47:45

Izo,
Je suis bien assez détaché de ma personne pour ne pas souffrir (ou presque) de ce que dit ou fait l'autre.
Ce qui n'est pas une évidence pour tous et toutes.
Le respect par de soi, vers l'autre et revient à soi.
Comme toute boucle bouclée.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 332
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Izo le Mar 22 Aoû - 15:59:23

Jolindien, c'est déjà bien ce détachement qui n'est en effet pas évident et naturel pour tous. Je vois le respect autrement, c'est juste une distance mise entre les personnes et qui fait que je ne concois pas l'autre comme moi même. je n'attends rien de lui car cette attente lui serait inconfortable et inconvenante puisque je désesquilibrerais pour le ocup la balance de cette relation, la chargeant de son coté d'une attente qui plus est n'est pas forcement formulée. Aussi je recois autrui tel qu'il est. Je n'attends rien d'autre. charge à moi ensuite de régler la relation suivant ce que nous voulons en faire.
Je ne boucle donc pas, c'est une spirale que je vise plutôt, soucieuse de fuir tout cercle (le vertueux comme l'enfernal),
C'est donc un sacré pari. Mais je tiens à le lancer, ca donne en plus du piquant à la vie.

Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Vive le Mar 22 Aoû - 16:02:24

Outre la considération purement individuelle de chacun, relative à l'impact plus ou moins  négatif des messages que Momosse poste  ( c'est un point Qui est à considérer mais chacun y répondra selon sa sensibilité propre), je ne vois pas l'intérêt de sortir de sa tanière, d'aller dans un groupe pour se faire les dents, et décharger sa part d'agressivité en demandant aux autres  de la tolérance .

Est il légitime, dans un esprit d'équité et dans la recherche d'un certain plaisir à échanger, de demander au groupe d'accueil de supporter ce besoin purement individuel la?

Pour moi clairement non. La réciprocité est demandée. C'est très clair dans ma tête. Question d'équilibre, de limites, de responsabilités. C'est d'ailleurs exprimé en prélude, dans les attentes ( charte et esprit du forum).

2- Les membres sont (trés fortement) invités à communiquer avec respect et bienveillance, dans l'écoute réciproque. Toute personne contrevenant à ce principe sera exclue sur simple avis de la modération et après un avertissement.

Vive
Admin
Admin

Messages : 2340
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par jolindien le Mar 22 Aoû - 18:58:47

ok izo,
donc le respect de la personne
et donc le respect de l'être.

Je crois que j'intègre les deux, puisque si je n'attend rien de l'autre il peut aussi donner ce qu'il a de mieux,
ou de pire s'il l'en sied.


jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 332
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Mar 22 Aoû - 19:14:30

Adorable et magnifique créature que tu es Izo... Tu sais que je t'aime et que cela peut te démanger fort mais tu ne devrais pas te mêler à ceci ma belle.
Tu sais bien que je suis un grand garçon et que je ne m'émeut que si on est capable de m'atteindre... et que (malheureusement) peu comme toi le peuvent effectivement, que j'y suis accoutumé sans trouble trop profond je crois ^^
Je sais ton empathie pour moi et tu connais la mienne à ton égard... mais toi, tu me connais moi surtout en sachant lire et comprendre mes mots et en discernant ce qui est implicite au-delà d'eux par ton détachement, ton éveil et ton recul bienfaisant.
...
Là, je me disperse un peu à côté pour trouver des interlocuteurs valables et parce que je suis toujours en quête et curieux et irrésolu mais je n'oublierai pas de me ressourcer auprès de toi avant longtemps.

Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Vive le Mar 22 Aoû - 19:23:46

Encensement et attitude dithyrambique pour celui qui va en ton sens.
En tous cas le groupe m'importe plus que les individus. Et le lien est mentionné dans la charte.

Le libéralisme a ses limites et on peut pas faire tout et n'importe quoi juste pour son plaisir propre.

Ca m'attendrit pas que tout cela. Pas le moins du monde.

Vive
Admin
Admin

Messages : 2340
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par jolindien le Mar 22 Aoû - 19:31:50

Tu sais quoi momosse, t'as la manière de parler des autres sans en parler.
Tiens je m'y essaye.
Si un jour tu as envie de discuter avec quelqu'un, ne fait rien pour changer.
Bon parler d'un truc sans en parler ça vaut?!

Allez je laisse donc ce fil à vous autres et à lui-même.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 332
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Mar 22 Aoû - 19:37:51

Bon aller ; je vous aime quand même un peu vous tous aussi ... content ?

Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Izo le Mar 22 Aoû - 20:11:08

Vive a écrit:Encensement et attitude dithyrambique pour celui qui va en ton sens. .

Le pire est que je ne vais pas dans son sens, je ne pars dans aucun sens et me garde d'opter le sien. Je n'adopte pas.
avatar
Izo
Bouquet de soleils
Bouquet de soleils

Messages : 459
Points : 749
Date d'inscription : 24/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Vive le Mar 22 Aoû - 20:14:31

Oui, certes non. J'ai pris un raccourci. Ni Avec ni contre Wink
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2340
Points : 2961
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Mer 23 Aoû - 9:05:31

Et toi Vive ?... tu es contre moi ?... tout contre ?...^^

Mais au fait... on écrit, on écrit mais et Sâdhanâ dans tout ça ?... elle s'est plainte de quelque chose ou c'est juste toi (Vive) qui a anticipé en décrétant unilatéralement que mes mots ne te convenant pas, ils offusqueraient forcément ("mécaniquement") mon interlocutrice du moment ?
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Vive le Mer 23 Aoû - 11:24:41

Elle te l'a dit dans le fil d'origine.

Pour le reste : réfléchis un peu. Tu as deja toutes les réponses issues des conversations d'hier.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2340
Points : 2961
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Jeu 24 Aoû - 9:54:32

J'ai un "bouton de fièvre" sur le menton... quelque chose d'assez dégueulasse !
Pourtant, je constate que les gens autours de moi n'y prêtent pas attention !
Cela me paraît extraordinaire si je considère que sa rougeur et son étendue est effectivement et très aisément remarquablement visible.
C'est la première fois de ma vie que j'ai une merde pareille... je réalise mieux à quel point ça ne me manquait en rien d'éviter cette expérience-là !
Cet emmerdement provient de trop de fatigue ou de stress (résumé des facteurs provoquant qui me concerne... les menstruation n'en étant pas un pour moi à priori^^).
Je privilégie la fatigue (je dors entre 4 et 5 heures par tranche de 24) mais je n'exclu pas le stress non plus ; la situation économique locale étant génératrice de soucis puisque j'ai beau dire que ça ne m'atteint pas tant, je suis très dans la gamberge et aussi pour les gars que je gère...
Sinon, passé l'étonnement, ça me plait assez de voir que les autres ne s'offusquent pas de cet handicap temporaire qui m'afflige.
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Dim 27 Aoû - 9:17:07

J'ai suivi ta suggestion Vive (tu vois, je suis à l'écoute^^) tout en imaginant à quel point il est probable que tu y sois également présente ... mais j'aime bien joué moi.

"Sujet refusé" ... La raison vous est expliquée ci-dessous:

Bonjour / bonsoir,
comme tu le présumes nous ne pouvons publier ton message en l'état. Nous te
retournons ton message afin que tu puisses le relire et corriger les fautes
qui s'y sont glissées. Nous sommes bien conscients que tout le monde n'est
pas sur le même pied d'égalité face à l'orthographe, aussi il n'est pas
interdit de s'aider d'un correcteur en ligne par exemple. Les "règles et
bornes régentant ces lieux" font en sorte de maintenir le confort de
lecture de tous.
A ce sujet, c'est bien essayé mais la modération ne signe pas de chèque en
blanc quant aux futures (ou non) contributions ;-)

Cordialement,
l'équipe du forum.

La présentation en question :

"Ce site m'a été suggéré par l'admin' d'un autre pour que je lui débarrasse
le plancher (lisse et bien propret) virtuel que je lui salopais... les plus
perspicaces des lecteurs ici présent se diront dès-après que m'a capacité
de nuisance (ressentie) n'est pas si inacceptable puisqu'on se "contente"
de m'indiquer (poliment ou pas) la sortie plutôt que de me "bannir"
purement et comme c'est très simple et aisé et pratique... Ouais mais nan.
Le fait est que je suis très capable de me faire viré en espace-temps
extrêmement réduit ; Je l'ai expérimenté (à mon esprit défendant) sur
quelques autres sites... que je ne nommerai pas ici pour ne pas leur porter
plus préjudice que celui qu'ils s'infligent très naturellement par
eux-mêmes au quotidien.
Je ne voudrai surtout pas qu'on me catalogue comme le provocateur bénévole
que je peux être aussi à l'occasion (certes) alors que je crois être
quelqu'un de (plutôt) très tolérant et ouvert... juste, comme je ne me sent
pas trop obligé par la forme (je ne salut pas systématiquement mes
congénères par exemple (si si ! même ça ça passe mal)) ou que certains
"gros mots" (que je ne crois pas toujours utile de retenir) disent plus
clairement ma pensé, cela semble inadmissible à beaucoup... et comme en
parallèle je ne suis pas "en demande" de persister dans un contexte
excessivement formaté à mon goût, je m'auto-modère si je veux.
Perso', je ne suis pas un "zèbre" certifié... t'façon, les troupeau
d'herbivore c'est pas mon truc. Je serais nettement plus carnivore et
"solitaire" de nature (les guillemets sur le mot précédent découlent de ce
que ma "solitude" n'est pas totale et que j'ai besoin d'avoir une
partenaire qui m'accompagne pour être bien).
J'ai bien été dyslexique et incompris dès ma jeunesse mais ça, c'est pas
des repères significatifs il me semble.
Je n'ai jamais pu ou su me fondre dans les grappes (groupes) de mes
"semblables"... par ailleurs, je suis assez lent et ma mémoire n'a jamais
été mon fort, du coup j'ai appris le minimum par le biais d'une institution
scolaire qui m'oppressait, à qui je n'ai donc pas cédé beaucoup d'attention
et d'où j'ai ainsi pu m'évader rapidement... alors que le reste de ma
"culture" provient de ma curiosité appliquée.
Qu'est-ce qu'il fout-là ? (vous direz-vous...)... j'en sais trop rien en
réalité.
On verra bien le temps que ça durera.
Je me doute que mes phrases exciteront les responsables de la zone et que
de me rappeler d'emblée (préventivement) les règles et bornes régentant ces
lieux les démangera fortement... je leur suggérerai (à mon tours) qu'ils
s'exonèrent de la tournure de ma présentation pour juger sur pièce de ce
qu'ils pensent que j'apporterai (ou pas) ici. "

--
Merci, l’équipe du forum


...

J'ai répondu que (oui) j'avais anticipé ce rejet initial très prévisible en envoyant autre chose de plus aseptisé (il me semble) avant même que de lire les mots du censeur et que sa remarque sur mes fautes d'orthographe m'avait bien fait sourire (chose dont je lui suis gré)...
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Vive le Dim 27 Aoû - 9:48:33

Non je ne suis pas sur ce forum la.
Je suis ici et j'ai quelques contacts sur le forum que j'ai connu en 2013.
C'est largement suffisant (je n'ai deja pas le temps d'aller sur le discord d'hélios).
Bon je continue les Misérables.
Pas que des tracas d'ego et de rejets m'indifferent, mais j'ai fait le tour du sujet et ca m'ennuie de lire invariablement les mêmes choses.
avatar
Vive
Admin
Admin

Messages : 2340
Points : 2961
Date d'inscription : 24/02/2017

http://helioscrossing.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Lun 28 Aoû - 9:00:40

C'est vrai ça, les gens qui se répètent sont chiant... t'en a fini avec tes histoires de perte de poids ? ^^ . . .
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Lun 28 Aoû - 10:21:43

Exemple de correspondance de moi envers un type que j'aime bien :

Salut P-M,
C'est sûr que le froid et la pluie semblent influer notablement sur ton mental si j'en juge par le ton gris et morne de ton message. Conséquemment, cela m'incite à continuer à me dire que malgré ton célibat revendiqué et pour endurci que tu le vend, des fissures existent bel et bien dans cette muraille d'isolement que ta personnalité a bâti pour (probablement) conforter un tant soit peu ton évolution dans ce monde où (comme pas mal (dont moi)) tu ne te sent pas adapté... Oui, oui je sais, ma philo' de comptoir ressort une fois de plus...
Je pense que cela te déplairas (et tu te doute que je m'en fout) mais je persiste donc à penser qu'une compagne serait susceptible de t'aider plus qu'elle t'emmerderait... Je sais "tes critères élevés" en l'espèce et je sais surtout le peu de cas que je dois faire en réalité de tes considérations irrationnelles (!) ; On est d'accord pour estimer que tous ceux qui expriment que le physique est très secondaire sont des cons et/ou des gnomes qui aiment à se rassurer facilement, reste qu'il est vrai qu'une "connexion" qui fonctionne ne peut pas être fondée sur ce seul aspect à l'opposé et quant au fait que tu sois et/ou que tu te sente à l'écart "des autres", mon cas personnel pourrait te servir d'exemple et ce, plus que tu ne le pense peut être ;
Même si j'ai rencontré "la-mère-de-mes-enfants" à 19ans et que j'ai vécu 25 ans avec elle, il faut surtout savoir que je n'avais "connu" (au sens biblique) que deux prostituées avant elle et pour toute "expérience" à cause de ce que je suis blablabla... "si bien" que je suis parvenu à l'âge avancé de 45 ans avec les connaissances réelles d'un tout-jeune post-pubère boutonneux et geek. A cet âge, parce-que j'avais ce sentiment tenace et extrêmement dérangeant (inacceptable et douloureux en vrai) d'une insatisfaction qui était devenue insupportable plus longtemps, je suis parti pour m'aventurer dans un univers nouveau et moins effrayant que ne l'étais celui que je m'étais construit précédemment qui ne me confortait absolument plus en rien... dont j'avais épuisé toute les ressources que je pouvais tirer de cette situation que j'avais établi autant sciemment que par défaut. A demeurer en l'état après ce quart de siècle révolu, je me serais perdu à tout point de vue, mentalement d'abord et complètement à terme.
N'étant pas plus porté à m'exhiber à l'extérieur que toi, le moyen de communication le plus évident (le seul possible à mon sens donc) pour toucher des femmes était celui du Net au travers de sites de rencontre. Comme par ailleurs je suis à l'aise avec l'écriture et que j'ai l'esprit alerte et une certaine répartie (entre autres qualités...), cette démarche objective n'a pas tardé à se concrétisée par des RDV et cela, même en adoptant une forme de dialogue empreinte de beaucoup de sincérité et de franchise car in fine, il se trouve que beaucoup de fem...me sont en manque de rapport honnête et, dès lors qu'on s'en montre apte, on bénéficie d'intérêt parce-que c'est audible par de nombreuses interlocutrice et peu compte si le discours tenu est ardu ou extrême, l'essentiel réside en sa "probité", en ce qu'il permette à l'autre de "te voir" tel que tu es et non pas tel que tu voudrais être... toujours en t'exonérant de mensonge ou de non-dit.
Le rencard par lui même peut aussi être stressant et perturbant mais c'est une difficulté qu'il faut pouvoir surmonter et s'imposer lorsqu'on se trouve (comme je le ressentais) dans l'urgence de l'obligation de ne pas rester seul en même temps qu'indéterminé sur ma capacité effective à avoir un pouvoir de séduction puis à le concrétiser en dispensant du plaisir à mes "conquêtes"... si tu peux visualiser l'ensemble, tu concevras que j'ai "sauter sans parachute" alors !... au propre comme au figuré parfois... en considérant que c'était en parallèle un moment où je rencontrais d'autres problèmes professionnels et en mesurant l'importance (vitale !) que je mettais dans cette "reconversion", dans cette réorientation en profondeur de ma vie, cela ajoute à la gageure à laquelle je me suis contraint par besoin.
Il s'est avéré que mon adaptabilité était meilleure que ce que j'avais présumé et je pense qu'on sous-estime tous proprement ce facteur humain-là... par crainte le plus souvent ; Lorsqu'on est ou si on se met en condition et avec assez de conviction et en étant suffisamment motivé, il me semble que notre aptitude à produire les efforts nécessaires visant à atteindre un certains objectif peut "déplacer des montagnes" comme on dit... 'fin, tout ça (que tu savais déjà de moi pour l'essentiel) pour réitérer à ton entendement que j'ai l'impression que non, tu n'es pas mieux seul que (même) moyennement accompagné (ta chatte ne comptant pas).
Tu devrais probablement juste t'estimer plus (si si, te connaissant un peu, je t'assure que tu peux globalement t'enorgueillir de l'être que tu es) et assumer clairement tes attentes pour d'éventuelles tentatives d'approches à venir... Ce pourrait être une bonne résolution pour l'année nouvelle d'ailleurs ?...
A part ça, rien de bien intéressant. 'Fait beau et chaud ici. N... est en villégiature avec sa maman. Je termine mon protocole... et vivement la retraite me dis-je... tout en sachant pertinemment qu'elle n'arrivera pas avant bien longtemps et qu'en fait, il vaut mieux que je n'y pense pas trop sinon ça va finir par miner mon moral... si tant est qu'il puisse l'être en sachant que je traverse de toute façon cette vie avec en tête qu'elle ne sera que plus ou moins fastidieuse tout du long... mais sans que cela m'atteigne tellement au total.
Affectueusement,
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Jeu 31 Aoû - 10:17:09

En y réfléchissant, je ne me souviens pas de m'être dévalorisé même en remontant à mon enfance.
Pourtant et principalement dans le contexte scolaire, le regard et les critiques des autres, depuis mes "camarades" jusqu'aux "enseignants" et en passant par mes parents se sont joints pour tenté d'influer ("pour mon bien" ou parce que cela leur semblait naturel) sur ma propre volonté de rejet exprimé pour le système qui m'était proposé.
Cette unanimité cacophonique ne m'affectait pas autrement qu'en superficialité et en tout état de cause, elle n'a jamais pu produire que l'enfant que j'étais concède les efforts nécessaires pour se conformé, ce qui aurait pu lui faire bénéficier de plus de tranquillité certes... sauf que sans trop raisonné là-dessus (c'est vrai aussi), je ne ressentait surtout absolument pas cette nécessité moi-même malgré la constance des assauts extérieurs et j'étais donc presque totalement hermétique face à cette opposition manifeste et globale. ILS n'avaient objectivement pas de pouvoir sur le petit garçon en question... Lui qui refusait simplement de faire "là où on lui disait" parce qu'il était "fabriqué" de la sorte. Ce résultat fut acquis par moi avec une complète ingénuité et sans aucun sentiment provocateur ou de défiance vis-à-vis d'une autorité ; Juste, je n'étais pas près à me perdre dans un modèle qui ne me correspondait pas.
Cela s'est poursuivi plus tard... à l'armée... dans le monde du travail... dans ma famille également et avec des nuances.
Toutes ces longues années de décalage et d'intolérance persistante, si elles ne m'ont pas changé foncièrement, m'ont toutefois endurci... j'en suis conscient et je le regrette puisque cela me rend moins efficace en terme d'écoute au profit négligeable de me prémunir mieux des agressions.
J'écris cela en me disant que je devrais être capable d'être plus fort que "ça"...
En connaissant ce travers, je tente de le réguler et de faire qu'il ne me coupe pas de trop d'être...
Reste que je suis confronté à un dilemme ; en étant si peu exposé, oui, j'exprime mieux ma sensibilité mais si je suis fort pour résister aux attaques que j'endure, cela m'isole par conséquent de beaucoup d'esprits et de ce fait, cela me retire de ma puissance...
C'est un travail d'équilibriste que je cherche a réalisé...
Cette perfectibilité évidente, je conçois cependant tout aussi clairement qu'elle n'impacte pas dans ce que je sais être "exceptionnel'' et précieux... j'ai eu cette chance de le connaitre sans forcément le comprendre et sans que cela m'inspire d'orgueil superflu, cela m'a été légué lors de mon avènement en ce monde et les gesticulations et autres bruits alentours n'y pouvait rien bien entendu.
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Mar 12 Sep - 9:30:19

Au cas où Izo passerait par là... contacte moi en direct ; Pas sûr que je le puisse moi-même depuis quelques jours.
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Lun 18 Sep - 10:11:27

Elle est pas belle ma gueule là (sur ma photo d'avatar) ?... Mélange de tristesse-lassitude, d'une assurance contenue (parce-ce que certaine autant que vaine) teintée d'une bienfaisance assumée perceptiblement que couronne un charme étrangement envoûtant qui rejailli assez sensiblement par delà le cliché.
C'est un moi assez ressemblant je trouve.
Oui car, je m'aime pas mal comme je suis... effectivement et en conscience.
Je m'aime parce que je vois les autres et qu'aucun autre ne me fait envie au point que je le trouve mieux que moi suffisamment complètement.
Alors certes, il y en a des plus beaux, des plus détendus, des plus élégants... mais aucun qui me surpasse comme je me connais.
Je sais que je peux être très méprisant envers ceux qui se croient "posséder la connaissance" plutôt que pour les vrais naïfs ou les connotés "incultes" ou d'autres encore, catalogués "looser" dans nos sociétés occidentales supposément "évoluées"... eux m'inspirent plus naturellement la compréhension et la tolérance, toutes choses qui sont toutefois limités par ce qu'ils me démontreront plus tard de ce qu'ils sont.
Un de mes travers est encore que j'apporte trop de crédit à l'apparence physique, que je m'arrête trop sur l'aspect extérieur mais j'ai éprouvé que l'on peut aisément être moche et arrêté en parallèle... il y a en cela une relation de cause à effet ; un "pas beau" souffrira du retour que lui enverront les autres et cette situation l'inclinera bien souvent plus à se recroquevillé sur lui-même, voir à être encore plus agressif et/ou intolérant en réaction au contraire de se développer et d'évoluer positivement vers un éveil constructif.
C'est le danger des normes et de ce qu'on laisse aux autres qui supplante beaucoup de personnalité.
Moi, je ne suis pas si beau suivant les "canons" qui prévalent, je ne suis pas du tout cultivé au regard de ce que recouvre "la culture" dans nos modèles et je suis très peu sociable... pourtant, je me sais puissant par ce que je suis en tant qu'individu, indépendamment de tous et du monde.
Je m'aime parce que je me connais assez bien et que je peux m'exonérer du joug du jugement de la multitude.
Ce fait produit que je peux m'ouvrir à l'extérieur et à d'autres sans crainte ni besoin.
Je n'y suis pas totalement mais c'est ce vers quoi je tend... et j'avance notablement dans cette direction.
Si cet univers y était propice, j'y serai heureux.
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Mar 19 Sep - 9:45:35

J'ai eu une relation (discussion) suivie avec une border line "diagnostiquée" (dixit elle) sur un site de rencontre qui s'est poursuivie près de deux ans durant (avec des coupures).
Cette femme ne m'inspirait pas véritablement sexuellement pourtant ; 185cm ! ! !... je toise à 182 moi ^^ ... ben oui, c'est pas absolument rédhibitoire mais c'est un vrai handicap à la base et ce, indéniablement à mon sens et même si un challenge ne m'effraye pas à priori ^^ ...
J'appréciais beaucoup de pouvoir échanger avec elle avec les mots que j'aime sans qu'elle s'en offusque connement et elle était un esprit attirant en outre... très tiraillé aussi mais très intéressant surtout.
Cette incompatibilité physique intrinsèque faisait que j'ai porté encore plus attention à son raisonnement sans trop me disperser en fantasme... même s'ils n'étaient pas complètement absent pour autant (évidemment).
J'écrivais bien plus qu'elle ; on va dire que le rapport était de l'ordre de 70/30 environ mais elle aimait me lire (comme beaucoup) et persistait malgré tout... malgré moi et ce que j'exprimais essentiellement.
J'aimais l'honnêteté qu'elle avait en se dévoilant à moi sans fard... sans doute encouragée en cela par ma propre franchise... j'vais écrire sur le Discord d'Izo plutôt !
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par jolindien le Mar 19 Sep - 11:57:57

Chaque homme est vraiment heureux quand il a comprit ou réside son bonheur.

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 332
Points : 606
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Mar 19 Sep - 12:20:25

C'est une citation de toi ou un "grand esprit" te l'a inspiré ?...

A mon avis, l'homme qui est vraiment heureux ici bas ne peut être qu'égocentrique ou ignorant ou insensible... et je ne suis pas ou que trop peu de tout ça pour qu'on puisse m'accuser d'être heureux... par bonheur !
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Exxeme le Mar 19 Sep - 21:20:02

De toute manière, qu'est-ce que le bonheur? Est-ce que c'est fait pour durer? Est-ce qu'en effet, pour pouvoir le ressentir, il ne faut pas être un poil égoïste? Ne serait-ce que sur le moment.

Si devant la plus belle des vues ou des sensations l'on pense à tous les damnés de la Terre, on gâche tout ou presque... J'avais (et un peu, toujours) cette tendance, y'a un refus à s'autoriser de la joie, on en devient son propre "bourreau". Mais à quoi ça sert si on ne fait rien pour aller dans un meilleur sens? Aider ceux qui en ont besoin à son petit niveau, ne pas participer aux dogmes ambiants ou simplement humains, parfois même se couper du monde pour l'oublier un peu, d'autres choses.

Forcément, comme le dit l'adage, l'imbécile est heureux, il s'en branle de tout ça, des questionnements dans tous les sens et au final, il s'auto-torture pas en vain, forme d'intelligence? De lâcheté aussi? En considérant bien sûr qu'on se "complaît" dans notre malheur, ce qui est le pire, je crois.

Exxeme
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 96
Points : 226
Date d'inscription : 20/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Mer 20 Sep - 8:41:40

En effet Exxeme, mais mon positionnement se référait à une citation qui laisse supposé que derrière ce "vraiment heureux" il y aurait quelque chose de l'ordre du définitif, de l'acquis ; toutes choses qui sont déjà en soi antinomiques à ce monde et à ceux qui le peuplent, eux qui n'influent pas de la meilleure manière (trop souvent du moins) sur lui ou sur eux-même et je m'inscrivais donc en faux relativement à cette idée-là énoncée de cette façon-là.
Pour autant et même si je suis très conscient de la misère ambiante, je ne suis certainement pas hermétique aux petites et néanmoins précieuses satisfactions que l'ont peut ressentir et qu'il faut savoir apprécier malgré tout ; Le sourire d'un enfant, les couchers de soleil qui me sont donné chaque soir, une remarque inattendue et drôle qui te fais t'esclaffer, la tendresse et la chaleur d'une peau aimée contre la sienne...
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Exxeme le Mer 20 Sep - 21:37:24

Je comprends. Ha les gosses... cette innocence, ce manque d'intérêt pour les choses tristement adultes... Ils sont sur certains aspects une leçon de sagesse.
Parfois (moins qu'avant) je me demande à quel âge tel ou telle va commencer à sombrer et à accepter, peu à peu, et s'il n'aura pas un peu raison des fois, tout ça renvoyant à sa propre expérience. study

Exxeme
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 96
Points : 226
Date d'inscription : 20/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Jeu 21 Sep - 10:38:55

Perso', je ne comprends pas (moi) pourquoi tu fais référence aux "gosses" à la suite de mon post ?... Par rapport à Jolindien peut être s'il est très jeune ?...
Ou était-ce ironique, comme pour mettre le doigt sur le (trop) sérieux apparent (et néanmoins réel) de mon propos ?
Mais je "rebondirais" (je déteste ce mot) sur l'innocence et l'insouciance que tu prêtes lestement (tel que l'on se le dit beaucoup) aux enfants ; Certes, ils ont une capacité phénoménale (et naturelle) à s'exonérer des contingences extérieures en étant juvénile, état qui (notamment) sert à les préserver d'une influence extérieure trop négative mais c'est qu'ils vivent dans un genre de monde parallèle à celui auquel se conforme les adultes présupposément plus responsables... "eux qui savent" (il paraît).
Pour mon cas, j'ai grandi dans un cocon pas si protecteur puisque mes divergences d'intérêt, d'approche, de personnalité et de sensibilité me sont vite apparu évidente en comparaison de "mes camarades" d'alors... et le petit garçon que j'étais emmenait consciencieusement ses problèmes d'incompréhension à la maison comme partout et tout le temps. Cette oppression ressentie était insistante et persistante à mon jeune esprit et la souffrance induite allait crescendo années scolaires après années scolaires parce-que je prenais de plus en plus la mesure de ce qui me séparait des autres du fait de mon évolution personnelle.
Etant conçu ainsi, j'ai réagi instinctivement face à cette agression continue qu'imposait la société à un enfant de 5 ans qui ne sait que pleurer en réponse à cet internement forcé ; je me suis "autisté" dans cette institution de tortionnaire qu'est l'enseignement (tel que je la vivais)... Du moins, si elle m'a imposé tôt une forte souffrance psychologique, j'ai donc développé très jeune ma capacité à endurer les attaques... à être capable de les supporter sans qu'elles ne me traumatisent ni qu'elles altèrent mon pouvoir de résistance au-delà des larmes qui coulaient de mes yeux.
Donc, quand tu évoques un gosse et son innocence, je vois bien de quoi tu parles même si c'est donc à relativiser et je me dit que tu pourrais très bien m'avoir situé dans ce cadre au travers de mes phrases en me jugeant infantile ou pour dissoudre la porté de ce que j'écris... tu en a le droit puisque je peux moi même être sentencieux pour d'autre (et à regret) cependant, il ne faudrait toutefois pas négligé que je conserve et revendique un esprit enfantin et que je suis à peu près le contraire d'un homme "sérieux"... je m'en voudrais à moi-même trop si tout cela m'avait fait devenir cette sorte de "grande personne"-là !
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Exxeme le Jeu 21 Sep - 23:02:51

Ne vois aucune volonté belliqueuse dans mes mots, en lisant ton message et relisant le mien avec ce cadrage, je vois très bien ce que tu veux dire. Pour commencer, on a une expérience personnelle de l'enfance et de la scolarité à ce moment là assez proche. (hs: depuis que je connais ZC et Helios, c'est à s'arracher les cheveux (aucune attaque What a Face) le nombre de points sur lesquels je suis parallèle, avec la peur de "suivre", de "copier" ce que l'autre avance, pense, ressent)
J'ai l'image de l'enfant que j'étais, figé, au moment de rentrer en maternelle, d'ouvrir la porte, sentir cette odeur, voir tous ces regards sur moi... la main dans l'engrenage, plus de filet de sauvetage, aucun choix. Je me cachais quand c'était trop tout au long de ma scolarité, je savais déjà où tout cela nous emmenait, les autres suivaient... ils agissaient normalement. Tout comme toi, je savais que quelque chose clochait mais n'arrivait pas à mettre de mots là-dessus, pas facile à vivre, tout le temps malade.
Certaines années étaient également vécues comme la prison, d'autres plus douces vers la fin du lycée, les cours étaient faciles, la classe remplie à 70% de filles, ça coupait, c'était davantage ça mon idée de la vie. (même si l'idéal de "la fille" en a prit un coup, évidemment)
Bref, quand je parle en gros de l'innocence de l'enfance, de cet état de grâce supposé ; en effet il ne faut pas oublier les comportements négatifs déjà bien encrés ; c'était plus dans une vision poétique des choses, pas d'une mélancolie complètement personnelle de cet état. Cette vision m'est venue avec les années, avec ce que j'espère être un peu de recul, d'expérience, parfois de souvenirs.
Faut se rappeler dans la cour quand gosse tu boudais tes copains, les filles venaient te voir, te rassuraient, essayaient d'arranger les choses si purement, sans arrière pensée. Qu'un copain très populaire faisait le forcing pour que tu joues dans son équipe, toi le mec bizarre, juste comme ça, par bonté. Se rappeler du rapport pur aux choses, à la vie, aux animaux, aux aspirations avec un peu d'angélisme, juste un peu. C'est ce que parfois je vois chez eux, ces petites boules de vies qui sont ce que l'on a été sans jamais pouvoir le redevenir (sur certains aspects en tout cas) faute à la perte de l'innocence. Ce moment où tu comprends ce que ton père voulait dire par "profites tant que t'es jeune", haha.

Désolé si ça part un peu à l'ouest mais j'apprécie toujours évoquer ces choses.

Exxeme
Rose Reine
Rose Reine

Messages : 96
Points : 226
Date d'inscription : 20/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Ven 22 Sep - 4:47:51

Oui, c'est vrai que certaines filles étaient compatissantes avec moi et j'ai joué plus volontiers avec elles qu'avec les garçons jusqu'à mes 7/8 ans on va dire... je me rappelle notamment d'une (jolie) Marie-Pierre qui semblait très attachée à moi et avec laquelle j'appréciais d'être souvent. Par la suite, après cette huitaine, la situation a changé progressivement. On évoluait différemment chacun ; elle à l'aise partout et parmi les meilleures élèves et moi le cancre solitaire qui creusait par l'inflexibilité de mon rejet ressenti le fossé qui me mettait au banc... du fond de la classe, il ne pouvait en être autrement.
Je dois retourné au taff là...
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par jolindien le Ven 22 Sep - 8:12:38

Momosse,
Ce n'est pas de moi, elle provient d'un livre pour enfant, avec de très belles illustrations qui raconte l'histoire d'un homme et d'une femme (originaires de cultures différentes, et de couleurs de peau différente je crois) échoués sur une île déserte.
Ayant surmontés leurs différences, à l'extérieur, à l'intérieur, le livre se termine sur cette phrase plus haut cité.
"vraiment heureux", qui provient de l'intérieur...peu importe le comment propre à chaque homme, donc en accord avec ce qu'on est.

Pendant des années ma colère envers le monde, le cynisme envers la bêtise humaine m'ont coupés de ce que j'étais vraiment, depuis mon enfance c'était le moyen que j'avais trouvé pour ne pas sombré du fait du cadre familial, du cadre sociétal...voir du cadre humain au sens général.

Je serai donc égocentrique, ignorant et insensible...j'en ai de la chance, toutes ses attributs réunis ça fait un beau potentiel.


jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 332
Points : 606
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Ven 22 Sep - 12:21:07

Tu as choisi cette phrase à escient et je me suis exprimé sur elle seule, en ce qu'elle m'inspirait et pas par rapport à celui qui l'a retranscrite (il était facile de deviné que tu n'en étais pas l'auteur)...
Après, je conçois que mon approche peut paraître sombre mais peu m'importe en réalité comment on perçoit cela ; j'ai écrit-là assez justement ma pensée et je suis en accord avec qui je suis ce faisant.
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par jolindien le Ven 22 Sep - 14:03:44

Momosse,
je sais bien que je n'étais pas visé, et puis même qu'importe!

Si tu veux être sombre, libre à toi, je dis juste que les choses ne sont pas inexorables.
Mais alors il ne faut pas être déçu du monde, de l'image qui se reflète dans notre esprit.
J'ai l'impression que ce cynisme, c'est du dépit, envers qui, envers quoi?

jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 332
Points : 606
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Ven 22 Sep - 15:09:28

Je le suis cynique mais par réaction à la vision de ce qui nous entoure... Je n'ai pas l'impression d'être si désolé de cette réalité non plus.
Elle vaut pour tous et si d'autre que moi préfère ou ne peuvent en retenir que le beau et le rassurant, libre à eux, c'est très compréhensible. De mon côté, j'aime être conscient de tout, du bien et bon comme du laid et vil... toute la difficulté réside en ce que ces notions se confondent souvent.
On me dit sombre et je dois bien le paraître pour que cela revienne avec autant de constance... peut être que c'est le prix à payer pour accédé au degré de lucidité que je souhaite...

Bon ok, là je réalise que je le suis carrément mais ce sont les circonstances du moment qui m'incline à noircir ce trait . . . il ne faut pas me juger maintenant, demain ça ira mieux probablement.
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par jolindien le Sam 23 Sep - 8:13:58

Oh la misère des hommes, leur incomplétude, la violence ...je ne l'occulte pas.
Si longtemps un pessimisme réaliste m'a habité, cette vision sombre, lucide à sa manière.
Je crois que je peux comprendre simplement ta position, je n'en étais pas si loin.

Il y a juste beaucoup moins de place pour cette partie en moi aujourd'hui, parfois je regarde d'un oeil amusé ce qui a fait ma vie, ce que j'ai pu être, l'image qu'il m'en reste...
La perception d'une réalité, le sujet et l'objet existe l'un à l'autre .
Se situer dans le lien qui les unit permet de les voir pour ce qu'ils sont...voir mais ne pas souffrir de cette vision.



jolindien
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 332
Points : 606
Date d'inscription : 26/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Dim 24 Sep - 8:58:12

Je dis ne pas en souffrir mais je n'en suis pas sûr...
Cependant, "quoi qu'il en coûte", je préfère "regarder en face" ce monde ; Quitte à le subir, autant tenté de le comprendre pour pouvoir l'affronter et/ou mieux le supporter.
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Lun 25 Sep - 9:15:08

POUR UNE FOIS UNIQUE J'ADRESSE UNE INVITATION SERIEUSE :

ON RECHERCHE DES PROFILS POUR REJOINDRE LE DISCORD D'IZO ;

1> Une ou plusieurs expériences de bannissement serait un plus.
2> Tout le monde sera toléré s'il a des trucs intéressants (donc pas trop chiant) à dire... "intéressant" ça reste certes nébuleux et subjectif mais bon, c'est un peu comme les blagues on va dire ; s'il faut les expliquer c'est qu'elles ne sont simplement pas bonnes...
3> Une personnalité dîtes "fragile" peut aussi prétendre à être admise mais il faudra qu'elle s'engage à se dire sans trop de réserve ; l'endroit garantira sa défense dans la mesure où sa sincérité, son honnêteté et sa profondeur seront reconnues par un comité des sages (que je préside (un gage de probité non !?)).
4> On ne fixe pas de borne à l'âge du postulant mais il serait préférable qu'il ait 18 ans révolu (ou une autorisation parentale certifiée) pour qu'on ne tombe pas sous le coup de la loi (juste au cas où)... et les sujets à la maladie d'alzheimer devraient s'abstenir pour éviter des redondances excessives sur leur fil... et les sujets à la maladie d'alzheimer devraient s'abstenir pour éviter des redondances excessives sur leur fil...
5> Les excès verbaux, la grossièreté et l'outrance ne sont pas obligatoire mais s'il ne s'y livre pas lui-même, le candidat ne s'en formalisera pas lorsqu'il en sera l'objet (fatalement).
6> Les autistes diagnostiqués qui savent (nez en moins) écrire des mots intelligibles par les gens normaux sont spécialement invités.
7> Les croyances religieuses sont acceptées si l'élu admet qu'on peut rire de lui et de l'ami imaginaire de son choix, de même que l'athée devra être capable de concevoir des concepts spirituels, faute de quoi son âme sera vouée aux flammes de l'enfer éternel !
8> Le prétendant montrera sont aptitude à aborder tous les sujets et notamment, le sexe, la drogue et le rock'n roll (les anecdotes vécues dans tous ces domaines ne seront tolérées que si elles sont graveleuses et embarrassantes pour celui ou celle qui les confiera).  
9> L'absence d'humour n'est pas absolument rédhibitoire mais la faculté d'auto-dérision est vitale pour tous !

Si vous croyez remplir suffisamment de ces critères, voyez avec la patronne (Izo)... c'est elle qui dit qui viens ou pas et c'est moi qui fera que l'imposteur repartira ^^ ...
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Invité le Lun 25 Sep - 17:28:42

J'en suis partie et j'aimerais bien y retourner, on m'a dit qu'il y avait un peu d'activité en ce moment et j'ai besoin de reconnecter deux trois neurones.
Mais je ne sais pas comment contacter izo.
Et j'ai peut-être un peu Alzheimer, je ne sais plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Momosse le Mar 26 Sep - 9:03:34

Envoie lui un MP et elle te ré-invitera probablement (j'vois pas où est le pb ?)... ou t'es si à l'Ouest pour ignorer qu'elle est inscrite ici et que tu peux simplement la joindre en allant dans n'importe lequel des messages qu'elle poste et cliquer sur le p'tit rectangle aux deux p'tites têtes où il est marqué "mp" pour ce faire ???

Honnêtement, il y a très peu d'activité dessus mais là n'est pas l'essentiel pour elle (comme pour moi) il me semble ; Il y a juste que son forum a le grand mérite d'existé surtout car comme elle en ris elle-même, son Discord est comme une sorte de refuge.
avatar
Momosse
Maître des fleurs
Maître des fleurs

Messages : 240
Points : 496
Date d'inscription : 20/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moi Momosse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum